Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

"Morges-Paris-Bretagne". En voyage avec le couple Alexis et Emmeline Forel!

Le Musée Alexis-Forel de Morges se penche sur un duo d'artistes à redécouvrir. Si lui le mérite largement, le cas d'elle paraît autrement plus compliqué.

Le chevet de Notre-Dame de Paris par Alexis Forel.

Crédits: DR.

Les institutions, on le sait, se penchent aujourd’hui volontiers sur leur histoire et celle de leurs collections. Au Musée Alexis Forel, la chose coule de source. Enfin, à moitié... Si le Musée du Vieux-Morges fut bien créé par le couple que l’homme composait depuis les années 1880 avec son épouse Emmeline, c’est cette dernière seule qui prendra l’initiative de le rebaptiser en 1943. Alexis était alors mort depuis vingt-et-un an. Devenue presque centenaire, elle lui survivra jusqu’en 1957.

Né en 1852, Alexis Forel a commencé par devenir ingénieur-chimiste comme son père. Les professions gardaient à l’époque un caractère dynastique. Il a cependant tout laissé tomber en 1881 pour s’installer à Paris, sur l’île Saint-Louis. L’homme entendait dès lors vivre si ce n’est de son art, du moins pour celui-ci. Son épouse (et cousine) Emmeline le rejoignit en 1883. Ce sont des années de formation, elle étudiant à l’Académie Julian. Lui se met dès lors à la gravure, aidé par ses connaissances scientifiques. Il commence à élaborer un œuvre qui refait aujourd’hui surface. Ce n’est par qu’il se soit perdu. Mais Alexis a longtemps été considéré comme un aimable dilettante. Il s’agissait selon un avis général plutôt d’un collectionneur, installé depuis 1918 dans une superbe maison ancienne Renaissance de Morges (1). Il aura fallu des expositions récentes au Musée Jenisch de Vevey et aux Cabinet des arts graphiques de Genève pour que l’homme prenne sa place parmi les bons aquafortistes de la fin du XIXe siècle (2).

Vision féministe

Restait Emmeline… Afin de rétablir l’équilibre, Yvan Schwab, directeur de l’institution morgienne, a décidé de rétablir l’équilibre. Il a demandé une exposition à Laura Salvadori, qui a joué à fond la carte féministe. Le carnet de visite remis au public est en langage inclusif. J’ai cru un moment que les «iels» formaient des fautes de frappe. Malheur à moi! Il s’agissait là de refléter la création d’un couple présenté comme fusionnel. Il y cependant hélas la réalité, même si ce ne sont pas les meilleures planches d’Alexis qui se sont cette fois vues retenues. La production d’Emmeline se révèle à côté tout au plus gentillette. Ma grand’mère (pas celle dont je vous parle souvent, l’autre) a produit de jolies choses dans cette veine avant son mariage dans les années 1890. Une jeune fille bien élevée dessinait souvent très bien. Si la carrière d’Emmeline est restée aussi «discrète», comme le dit Laura Salvadori, la misogynie ambiante n’en semble à mon avis pas seule responsable. Ce n’est ni Louise Breslau, ni Marie Bashkirtseff, citées dans le livret d’accompagnement.

Emmeline Forel, née Forel dans la cour de l'actuel musée. Photo DR.

«Morges-Paris-Bretagne», les époux appréciant cette région préservée qui accueillait en même temps des artistes destinés à devenir célèbres du côté de Pont-Aven, se termine donc sur une demi déception. La présentation semblait certes nécessaire, mais elle illustre ici des limites. En d’autres termes, plus crus, maintenant au moins c’est fait.

(1) La ravissante cour est cependant gâchée par la verrue de béton résultant d’une construction faite pour la pâtisserie voisine.
(2) Parmi les amis des Forel se trouvait le grand graveur Félix Buhot.

Pratique

«Morges-Paris-Bretagne», Musée Alexis-Forel, 54, Grand-Rue, Morges, jusqu’au 5 septembre. Tél. 021 801 26 47, site www.museeforel.ch Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."