Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MARCHÉ/Le Genevois Jean Bonna va vendre une partie de ses livres à Paris

Crédits: Pierre Bergé & Associés

Et de deux! Jean Bonna avait déjà dispersé une toute partie de sa collection, comportant 4500 livres rares, à Londres. C'était le 16 juin 2015. Il renouvellera la chose le 26 avril 2017 à Paris (1). La vacation comprendra 300 ouvrages et manuscrits. Ironie du sort, elle se déroulera chez Pierre Bergé & Associés. Or, on le sait, le Français octogénaire a lui-même proposé à Drouot la vente sa bibliothèque en quatre ou cinq sessions. Avec de superbes résultats, du reste! 

Que proposera cette fois le Genevois Jean Bonna? Il y aura d'abord 80 pièces autographes, avec des lettres de Balzac, Baudelaire, Stendhal, Maupassant, Céline ou Wagner. J'ai remarqué là un carnet où Victor Hugo notait ses rêves. Il se trouve aussi une lettre de Flaubert à son avocat au moment du procès pour «outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs» contre «Madame Bovary». Cela se passait en 1857, au moment où le régime de Napoléon III ne donnait pourtant pas le meilleur exemple de morale publique ou morale...

Delacroix et l'illustration

Une pièce touche de près aux beaux-arts. C'est la lettre dans laquelle Eugène Delacroix explique à Alexandre Dumas de quelle manière il convient de lier le texte et l'illustration. Le peintre a notamment donné des gravures pour le «Faust» de Goethe. La vente comportera aussi des livres modernes illustrés par Bellmer, Derain, Manet, Miró ou Fautrier. Autre touche artistique, la reliure. Contemporaine, essentiellement. Il y aura là quatorze dos et plats imaginés par Jean de Gonet, né en 1950. L'homme passe pour l'actuel «prince des relieurs». L'un des prix les plus élevés devrait cependant être atteint par le plus bel exemplaire connu des «Discorse e Dimonstrazioni» de Galilée de 1638 grâce en partie à son enveloppe qui est elle, de Le Gascon. Un être mystérieux qui produisait dans la première moitié du XVIIe siècle. 

Pour l'instant, rien d'autre n'est annoncé, même s'il est de notoriété publique que Jean Bonna affirme périodiquement tout vouloir disperser avant sa mort. Ses enfants ne suivront en effet pas ses traces, comme c'est souvent le cas. La publication par Nathalie Strasser de sa collection de dessins continue. Les feuilles françaises viennent de paraître. Je vous en ai du reste parlé. Le dernier tome sera consacré aux XIXe et XXe siècles. 

(1) Une exposition de livres tirés de la bibliothèque de Jean Bonna s'est déroulée dans celle de l'Arsenal, à Paris, en 2015. Je vous avais raconté la chose à l'époque.

Photo (Pierre Bergé et Associés): La fin de la lettre de Flaubert à son avocat.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."