Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MARCHÉ/La Bourse abritera désormais en novembre Fine Arts Paris

Crédits: AFP

Fallait-il vraiment? Paris annonce une nouvelle foire d'art ancien, ou du moins classique, pour début novembre. Elle se déroulera à la Bourse du 7 au 12. Le lieu reste plutôt intime. Il se prête donc bien à une manifestation comme le Salon du Dessin à la fin mars. Mais ici, il y aura d'autres choses en vue, même si les arts graphiques seront à l'honneur. On attend notamment de la peinture et de la sculpture, «du Moyen Age au milieu du XXe siècle». 

Trente-quatre marchands (le trente-cinquième entrerait au chausse-pied) se sont déclarés partants pour Fine Arts Paris. Seize d'entre eux viendront d'un étranger allant jusqu'aux Etats-Unis. Parmi les participants, les amateurs reconnaîtront des galeries que l'on retrouve partout, comme Michel Descours de Lyon, Bailly de Genève, Talabardon & Gautier ou Terrades de Paris, Brady de New York. Il y aura aussi des gens plus rares,dont Jean-François Heim de Bâle, Benjamin Proust de Londres ou Ratton-Ladrière de Paris. Beaucoup d'entre eux se rencontrent comme par hasard depuis longtemps au Salon du Dessin. Ils connaissent donc les lieux et leurs capacités.

Une prolifération étrange 

Je ne m'en étonne pourtant pas moins de cette prolifération. La TEFAF dispose aujourd'hui de deux nouvelles foires à New York. Paris-Tableau-Bruxelles vient se dérouler. Je vous en ai du reste parlé. La Biennale des Antiquaires aura désormais lieu au Grand Palais de Paris toutes les années, en septembre. Il existe une nouvelle foire à Lisbonne (1)  On sait pourtant que la profession se retrouve aujourd'hui sinistrée. Moins de marchands, et surtout moins de clients. En plus, ces derniers vieillissent! Et faire toutes ces foires coûte en plus cher... J'irai quand même jeter un œil. Il y aura là des gens très bien, du Parisien Mathieu Néouze au Zurichois Cuellar-Nathan. Mais cela fait encore un rendez-vous de plus qui s'ajoute dans l'agenda, alors que les pages de novembre se révèlent en général bien pleines. Et c'est en plus le mois des grandes ventes aux enchères...

(1) Je n'ai en revanche aucunes nouvelles du salon d'antiquaires qui s'est tenu l'an dernier au Carrousel du Louvre.

Photo (AFP): La Bourse, qui sert depuis bien longtemps de lieu d'expositions ou de réceptions.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."