Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MARCHÉ/Auctionleasing permettra des achats dépassant ses moyens

Crédits: DR

C'est tombé dans boîte aux lettre avec un dépliant sur papier cartonné hyper glacé annonçant quelques «highlights» des ventes zurichoises de décembre. Aucune estimation annoncée pour ceux-ci, mais tout devrait coûter très cher. Trop cher? Pour certains sans nul doute oui. Pourquoi renoncer pour si peu? La maison Koller annonce son association avec Artleasing & Invest AG. Elle doit devenir effective dès le mois prochain. Alors, essayez! 

Jusqu'ici, sauf pour certains très grands clients de Christie's ou de Sotheby's, il fallait régler ses factures le plus vite possible. A moins d'être Chinois, bien sûr. Ces derniers passent pour très mauvais payeurs... quand ils paient le premier centime. Les autres devaient s'en tenir aux strictes limites qu'ils s'étaient fixées. En comptant juste. Je ne répéterai jamais assez qu'au prix marteau s'ajoutent les échutes. Et, si celles-ci comptaient pour beurre dans les années 1970, il n'en va plus de même aujourd'hui. Vous devez ajouter jusqu'à 30 pour-cent à la note.

"Financements attractifs" 

Auctionleasing, fruit du partenariat Koller et d'Art Leasing & Invest AG, proposera des «plans de financement attractifs». Il sera possible de «sauver son liquide» tout en faisant des achats (comme il se doit au top). Le client pourra aussi avoir les yeux plus gros que le ventre. Autrement dit dépasser ses liquidités actuelles. Il ne manquera par ailleurs aucune «opportunité d'achat» lors d'une vente. Une vente Koller, cela va de soi. Si vous voulez mon avis, le meilleur moyen de saisir les occasions est d'être le jour voulu dans la salle. Il y a toujours dans la séance des «trous» semblables à ceux d'air dans les avions. L'amateur bénéficie ainsi d'une réelle chance. 

Bien sûr, il faudra tout de même prendre ses précautions, histoire de ne pas finir avec ce qu'on appelait jusqu'ici «une folle enchère». «Veuillez nous contacter avant les enchères afin de convenir d'une entrevue personnelle», dit le carton, lui-même imprimé sur un papier cartonné hyper glacé. Je ne sais ce que je puis vous conseiller. Mais je pense que nous nous sommes déjà compris.

Photo (DR): Une vente aux enchères, bien sûr.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."