Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LIVRE/Les Pompidou et l'art contemporain, une histoire d'amour

Crédits: AFP

Il existe des sujets largement traités. Ainsi en va-t-il du couple Pompidou et de ses rapports avec les arts, principalement contemporains. Morte à 95 ans en 2007, Claude Pompidou a donné des mémoires («L'élan du cœur», 1997). L'an dernier encore son fils adoptif Alain (à qui Georges et Claude avaient toujours caché la vérité) sortait encore un livre, «C'était ma mère». Ce brillant scientifique reprend aujourd'hui la plume avec César Armand. Ils publient ensemble «Pour l'amour de l'art». Un ouvrage qui coïncide comme par hasard avec les 40 ans du Centre Pompidou, fêtés par 40 expositions égaillées dans toute la France. Je vous ai ainsi parlé hier de celle de Sèvres, «L'expérience de la couleur», qui m'a parue tout à fait remarquable. 

Y a-t-il encore de l'inédit à dévoiler? Pas vraiment. Le lecteur découvre aujourd'hui l'apprentissage par deux jeunes intellectuels des arts plastiques, qu'ils se mettent à suivre en visitant des galeries. Ils achètent parallèlement des meubles anciens, à commencer par un petit bureau Empire dès 1943. La déprime de la guerre, la retombée d'enthousiasme après le départ du général de Gaulle en 1946 aiguillonnent leur curiosité. Il leur faut une passion de substitution à la politique. Le premier tableau moderne se voit acquis en 1947 à la galerie Jeanne Bucher. Il existe de pires références... C'est le début d'une collection axée sur le petit format, que le public a pu découvrir à Chambord en 2017. Les plus importants achats seront effectués quand Georges Pompidou se retrouvera à la tête de la banque Rothschild. Un passage dans une telle maison ne paraissait alors pas infamant.

Le moderne à l'Elysée 

A l'Elysée, le couple Pompidou va rajeunir les cadres et créer un appartement contemporain, dont une salle se voit en ce moment reconstituée au Centre Pompidou. Les deux Lalanne, Vasarely ou Soulages entrent ainsi dans les cercles officiels. Viendra ensuite l'aventure du Centre, à construire sur le plateau Beaubourg, alors présenté comme insalubre. Mort en 1974, le président ne verra pas la fin de la construction. Celle-ci a bien failli se voir arrêtée par le président Giscard d’Estaing, qui voyait en elle une «monstruosité». Son premier ministre Jacques Chirac devra mettre tout son poids dans la balance (il a parlé de démission) si le chantier s'interrompait. 

Claude Pompidou a donc inauguré Beaubourg en 1977. Elle le fera à nouveau après sa réfection en 2000. Comme dans beaucoup de couples, elle a cessé d'acheter à la mort de son mari. Sa Fondation suffira à l'occuper. L'ouvrage se termine avec ses dernières années, plus difficiles. Il ne faut évidemment pas y chercher de regard critique. Nous sommes dans l'hagiographie. Les aspects néfastes du règne Pompidou se voient estompés. Une vague allusion sur la destruction des Halles de Baltard, chef-d'oeuvre du XIXe siècle, qui provoqua un traumatisme urbanistique dont le centre de Paris ne s'est pas encore remis. Pas un mot sur le désir d'adapter brutalement la cité à la voiture rapide. Le président voulait moderniser la capitale. Il est hélas à craindre que son actuelle maire Anne Hidalgo (sur laquelle vient de paraître «Notre-Drame de Paris») ait le même désir, même si elle déteste les automobilistes...

Pratique

«Pour l'amour de l'art», d'Alain Pompidou et César Armand, aux Editions Plon, 269 pages.

Photo (AFP): Le couple Pompidou sur le balcon de l'Elysée vers 1970.

Texte intercalaire.

 

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."