Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LIVRE/Les Archives Antonio Saura publient ses dessins sur Franco

Crédits: Succession Antonio Saura, 2017

Ces dessins sortent sinon du néant, du moins de l'inconnu. Antonio Saura (1930-1998) trace les quarante et une pièces de «Mensonge et songe de Franco» entre 1958 et 1962. Contrairement à Pablo Picasso, qui avait gravé en marge de «Guernica» une sorte de BD sous le litre de «Songe et mensonge de Franco» en 1937, le jeune artiste a vécu le franquisme de l'intérieur et sur la durée. Toute son enfance a été conditionnée par les slogans d'un régime marqué par l'alliance habituelle de l'Eglise et de la dictature militaire. 

Pas question bien sûr de montrer, sinon à quelques intimes, ces satires ravageuses! Saura ne le fera même pas après la mort de Franco en novembre 1975, suivie d'une très rapide libéralisation du pays. L'artiste se le reprochait du reste. «La diffusion restreinte de ces dessins les a rendu inopérants.» L'auraient-ils été autrement? Il est permis d'en douter. Ces croquis rageurs se font proches de l'abstraction à force de stylisation. Il faut parfois vouloir reconnaître dans ces brillantes caricatures le «caudillo» et son épouse Carmen Polo, qui lui survivra jusqu'en 1988.

Contexte historique 

«Mensonge et songe de Franco» se voit aujourd'hui édité à Genève par les Archives Antonio Saura, localisées à Meinier. On sait que le peintre a été très lié à notre ville. Ce n'est pas la première publication de ces Archives. Six autres livres ont déjà paru. L'actuel ne comprend pas que les dessins et le texte de Saura. «Il nous est apparu nécessaire d'associer à la réalisation de cet ouvrage deux personnalité de l'histoire et de la peinture espagnoles.» Il s'agit de Bartolomé Bennassar, qui situe ces œuvres ans leur contexte, et d'Eduardo Arroyo, écrivant ainsi sur un confrère. Né en 1937, le peintre et sculpteur a baigné dans la même atmosphère délétère, même si c'est un peu moins longtemps. Il connaît la chanson.

Pratique

«Mensonge et songe de Franco», édité par les Archives Antonio Saura et Georg. 135 pages.

Photo (Succession Antonio Saura): "Champs de solitude, coteaux flétris", 1962.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."