Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

L'Espagnol Rafael Moneo reçoit le Lion d'or de la Biennale d'architecture de Venise

A 83 ans, l'homme a beaucoup construit. On lui doit avant tout des bâtiments publics, dont des musées à Merida, Stockholm, Houston et Madrid.

Le Musée romain de Merida. L'icône de Moneo.

Crédits: DR.

Il faut un début à tout. L’an dernier, la Biennale d’architecture de Venise, confiée à Hashim Sarkis, s’était vue repoussée à l’automne, puis renvoyée à 2022. Aujourd’hui, les dés sont jetés. Difficile de revenir en arrière. La manifestation suppose des infrastructures et des constructions provisoires aujourd’hui en chantier. Toujours dirigée par Sarkis, la Biennale ouvrira donc le 22 mai. Ou un peu plus tard si les choses se déglinguent une nouvelle fois sérieusement. Mais il faudra qu’elle se déroule en 2022.

Rafael Moneo en conférence. Photo AFP.

Le début annoncé, c’est que le Lion d’or a été attribué le 28 avril. Le lauréat ne soulèvera aucune polémique. Il s’agit d’un cacique de la construction de bâtiments publics. A 83 ans, Rafael Moneo a derrière lui un palmarès prestigieux. L’Espagnol a pour cela réhabilité la brique. En regardant attentivement son œuvre, abondante dans son pays natal certes, mais aussi présente en Suède, aux Etats-Unis ou en Allemagne, l’amateur découvrira cependant qu’il n’existe pas de «style Rafael Moneo». Un peu comme les Herzog & DeMeuron bâlois n’en ont développé aucun. L’homme s’adapte aux problèmes, auxquels il tente de trouver ses solutions. Plus ou moins heureuses, à mon avis. Si son musée romain de Merida, en Estremadure (1980-1986), a fait l’unanimité (1), la cathédrale Notre-Dame-des-Anges de Los Angeles, terminée en 2002, peut laisser songeuse. A l'intérieur, on dirait un hall d’aéroport avec une cafétéria au milieu.

Projet abandonné au Lido vénitien

Moneo est né en 1937, pendant la Guerre Civile, à Tedula. Il a reçu son diplôme à Madrid en 1961, alors que l’Espagne franquiste restait isolée du monde. Il aura fallu la fin des années 1970 pour qu’on commence à beaucoup parler de lui. L’homme enseignait alors à Barcelone. On le retrouvera plus tard à Harvard. Avec son bureau, Rafael Moneo a surtout construit des établissements publics de prestige. Il s’agit parfois d’une réorganisation d’enveloppes anciennes comme au Palais Villahermosa de Madrid, transformé en 1992 pour accueillir la Collection Thyssen. On d’une extension, dont celle de la gare d’Atocha dans la même capitale. Mais la plupart du temps, nous assistons à une création, en général muséale. C’est aussi bien le cas à Houston qu’à Stockholm. Notons que Moneo avait un énorme projet au Lido de Venise. Son Palais du Cinéma ne s’est cependant jamais construit. Le projet de 1989 était bien trop cher.

L'extérieur de la cathédrale de Los Angeles. Photo DR.

Avant son Lion d’or, qui devrait lui être remis en mains propres le 22 mai, Moneo a reçu bien d’autres prix sous tous les cieux. Il vont du Pritzker en 1996 au Praemium imperiale japonais de 2017. Il pleut souvent où c’est mouillé.

(1) C’est une icône architecturale dans un genre radicalement différent du Guggenheim de Bilbao.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."