Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

L'Espace Arlaud et Les cahiers dessinés honorent à Lausanne Edmond Quinche

Le peintre vaudois reste une gloire cantonale. Ce proche de l'Atelier de Saint-Prex renvoie au temps où peinture et poésie allaient de pair.

L'un des paysages d'Edmond Quinche présentés à l'Espace Arlaud.

Crédits: Edmond Quinche

Le livre est énorme. L'exposition est gigantesque. Pour Edmond Quinche, Les Cahiers dessinés et l'Espace Arlaud de Lausanne n'ont reculé devant rien. Il s'agit de l'hommage rendu à une gloire cantonale. Même s'il fut représenté à Genève par un galeriste comme Jacques Benador et même s'il vit partiellement en Irlande, le Vaudois n'a guère dépassé les limites de son territoire. A 77 ans, l'âge auquel on cesse de lire «Tintin», l'homme reste ainsi au cœur (j'ai failli écrire «au chœur») de la chapelle vaudoise. Un peu comme Maurice Barraud a pu sembler naguère Genevois et Edmond de Pury Neuchâtelois.

L'accrochage consacré à cet artiste à la limite de l'abstraction et de la figuration, dont l'essentiel de l’œuvre demeure dessiné et non peint, occupe les quatre étages de l'Espace Arlaud. Ceux-ci se retrouvent remplis de pièces d'assez petit format. Autant dire qu'il y en a énormément. Trop, sans doute. Au fil des décennies, et le parcours comprend ici des pièces réalisées depuis la fin des années 1960, le style a peu évolué. Il s'agit toujours de paysages dans les flous, d'oiseaux morts ou de hures de sangliers. Autant dire que le visiteur ressent vite une certaine monotonie, au sens propre. Il voit et revoit en même temps. Le public se retrouve de plus confronté à un art sans âge. Quinche ne se situe en aucune manière dans ce qu'on appelle la modernité.

Un art introspectif

Ce proche des ateliers de Saint-Prex se conjugue en fait au passé-présent, à moins que ce ne soit au futur antérieur. Quinche pratique un art proche des élans littéraires. Il fait remonter à une époque où l'écrit et le peint allaient de pair. Ses exégètes sont du coup des gens rédigeant en «état de poésie». Il faut dans le livre d'accompagnement Noëlle Revaz pour donner un coup de jeune à cet univers un peu empoussiéré. Quinche, dont presque toutes les créations montrée à l'Espace Arlaud proviennent de collections privées, s'adresse à des amateurs introspectifs et cultivés. On éprouve de la peine à croire qu'il puisse être le contemporain des lapins métallisés de Jeff Koons. Soyons justes. Le public semble peu nombreux à se déplacer. Une chapelle réunit en général peu de fidèles.

La visite permet de retrouver le beau bâtiment de l'Espace Arlaud, restauré à grands frais il y a quelques années, et un peu négligé depuis. Il faut dire que l'ancien musée souffre de son emplacement à la Riponne. Un affreux bâtiment bas, servant à la fois de kiosque et d'entrée de parking, masque sa façade. Autour se trouve la Cour des Miracles de la capitale vaudoise, avec ses épaves à la dérive. Il faut connaître les lieux pour deviner qu'il y a là un endroit destiné à des expositions. Bien utilisé, l'édifice aurait pourtant pu former une alternative à Plateforme10 à moindres frais. Il y a là de la place. De la lumière. Mais je sens qu'en disant ceci, je prêche contre le dogme. Nous ferons donc comme si je ne vous avais rien dit.

Pratique

«Quinche», Espace Arlaud, 2B, place de la Riponne, Lausanne, jusqu'au 22 juillet. Tél. 021 316 38 50, site www.musees.vd.ch/espace-arlaud Ouvert du mercredi au vendredi de 12h à 18h, les samedis et dimanches de 11h à 17h. «Quinche», Les Cahiers dessinés», 336 pages.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."