Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Les Syz de Genève vont vendre à Paris leur collection de dessins anciens fin mars

Il y aura une trentaine de feuilles chez Christie's. L'ensemble a été formé à New York, alors que les banquiers fréquentaient Andy Warhol ou Jean-Michel Basquiat.

Le Jacques Quesnel (mort en 1629) qui risque de faire l'objet d'une préemption.

Crédits: Christie's, DR.

C’est une sorte de bal masqué. Vous me direz que la chose n’a rien d’extraordinaire en 2021. Christie’s tourne beaucoup autour du pot pour finalement ne pas donner le nom des amateurs vendant leur collection de dessins anciens à Paris le 24 mars. Une date qui aurait dû coïncider avec le prestigieux Salon du Dessin, dans l’ancienne Bourse. Une manifestation pour l’instant repoussée à juin. Il y aura là au moins un nouveau participant français, alors que les Américains ne viendront sans doute pas. Impossible…

Christie’s joue donc aux devinettes. La collection privée, comprenant une trentaine de feuilles prestigieuses, a été formé à New York entre 1980 et 1990. Ses fondateurs, des Européens, étaient proches d’Andy Warhol et de Jean-Michel Basquiat. Mais ils développaient aussi une attirance pour les arts graphiques anciens, conseillés par Charles Ryskamp de la Morgan Library. Ces gens du contemporain vendent aujourd’hui. Sans doute pas par besoin. Ils ont passé à autre chose. Je peux vous donner leur nom, soigneusement tu. Il s’agit des Syz, bien connu par une banque genevoise installée dans un somptueux immeuble à colonnes ioniques du quai des Bergues. Un de mes amis a eu un mot de trop. Un des dessins proposés par Christie's, le rarissime Jacques Quesnel (on ne connaît aucune autre feuille de sa main!) m’a permis de jouer pour vérification au petit jeu permis par Google. J’ai ainsi retrouvé l'oeuvre dans le blog archi-confidentiel d’un historien d’art spécialisé dans la Renaissance française. Avec la mention: «Collection Syz».

La chute des feuilles

A en juger par le communiqué de presse, l’ensemble a l’air du plus haut niveau. En majorité italiennes, les œuvres se révèlent volontiers grandes. Spectaculaires. Nous sommes à l’opposé de la très intimiste Collection Robert Landolt, qui arrivait à la fin 2020 chez Christie’s Paris de Coire. Décidément, la Suisse joue les fournisseuses en matière d’art graphique. Il y a déjà eu chez Christie’s Paris, Londres et New York des pages provenant de chez le Genevois Jean Bonna. Et dans les années 2010 s’émiettait chez Christie’s et Sotheby’s l’ensemble formé par les Krugier. C’est ce qui s’appelle la chute des feuilles.

P.S. Je viens de découvrir par hasard que le 11 février Artcurial vendra aussi à Paris une quarantaine de dessins anciens provenant d'un collectionneur genevois. Anonyme, bien sûr. C'est ici un choix modeste. Mieux eut valu à mon avis que l'amateur en question aille chez Genève Enchères ou Piguet.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."