Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Les Néandertaliens auraient formé avec les Homo Sapiens un "creuset culturel"

Pour Tom Higham, de l'Université d'Oxford, il y aurait eu quinze mille ans de collaborations, incluant d'autres espèces humanoïdes. Cela suppose une pensée cognitive.

Encore un tableau de Paul Jamin! Je vous en mets un chaque fois que je parle de paléontologie. Ce peintre français de la fin du XIXe siècle était fasciné par la vie préhistorique.

Crédits: DR.

C’est la grande réhabilitation. Il y a quelques décennies encore, les Néandertaliens restaient des sortes de primates. Ils se situaient très loin de l’Homo Sapiens, notre prestigieux ancêtre, à qui ils servaient de repoussoirs. Puis les frontières se sont rapprochées, tandis que grandissait l’intérêt non seulement des scientifiques mais du grand public. Ce ne sont pas encore les nouveaux dinosaures, mais il y a un peu de cela. L’énorme succès de l’exposition «Néandertal» du Musée de l’Homme parisien de 2018-2019 était tout à fait imprévu. Je vous en avais parlé à l’époque. Il faut dire que cette présentation se révélait d’une qualité exceptionnelle.

On sait aujourd’hui les Néandertaliens capables de beaucoup de choses. Dans un grand entretien récemment accordé à «The Guardian» britannique, Tom Higham, qui enseigne à l’Université d’Oxford, dresse un bilan provisoire tout en se permettant des prospectives étonnantes. Je vous rappelle que les plus anciennes peintures pariétales, réalisées dans des grottes, se voient aujourd’hui attribuées à ces humanoïdes, mystérieusement éteints vers 40 000 avant notre ère. On sait depuis l’an dernier qu’ils étaient capables de tresser. Nous en sommes partiellement les descendants. C’est même de plus en plus évident. Il y a eu des métissages. Nous aurions ainsi environ quatre pourcent de gènes nous venant de ces unions bien lointaines.

Percer, peindre ou sculpter

Tom Higham va cependant plus loin dans les rapprochements qui se seraient produits (on reconnaît ici la langue scientifique, qui donne le vertige) «durant une brève période d’environ quinze mille ans». Fort peu peuplée d’humanoïdes, la Terre aurait alors formé un véritable creuset culturel. «On imagine mal la diversité de la famille humaine qui existait à l’époque.» Aux Néandertaliens et à leurs jeunes rivaux les Homos Sapiens, il faudrait encore ajouter les Dénisoviens découverts dans une grotte sibérienne il y a dix ans. On en retrouve aujourd’hui des traces jusqu’en Nouvelle-Guinée, où ils se seraient éteints quelque part entre – 30 000 et – 15 000. Plus l’Homme de Florès. Et quelques autres.

Ces gens auraient échangé des idées et des pratiques, ce qui suppose des contacts par des langues primitives. «Ils étaient capables d’une pensée cognitive», assure Tom Higham. Cela n’a en en effet l’air de rien. Mais il fallait penser à percer des coquillages, à peindre en trouvant les ingrédients voulus ou à imaginer de produire des reliefs sculptés. Un savoir se serait vu mis en commun. La chose expliquerait «le fourmillement archéologique incroyable de cette période, vers – 45 000.» Il se serait selon le paléontologue créé du mobilier (c’est ainsi que l’on appelle les vestiges préhistoriques) en commun.

Traces infimes

Evidemment, cela suppose de travailler avec des traces infimes. L’homme de Denisova qui a donné en 2010 le nom de sa grotte russe à toute une espèce, se résume à quelques dents, une calotte crânienne et un seul doigt. Voilà qui fait rêver...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."