Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Les Musei Civici de Vicence, près de Venise, achèvent leur mue avec le XVIIIe siècle italien

Construit par Andrea Palladio au XVIe siècle, le Palazzo Chiericati est un écrin superbe. Les collections y ont retrouvé peu à peu une place privilégiée depuis les années 1990.

L'énorme "Assomption" de Giambattista Tiepolo, qui brille aujourd'hui d'un éclat neuf.

Crédits: MJusei Civici, Vicenza 2019.

Je vous l'écris souvent. Vicence, près de Venise, est une ville sublime. Elle demeure la cité d'Andrea Palladio, le plus grand architecte italien de la Renaissance. C'est du reste dans l'un de ses bâtiments, le Palazzo Chiericati, que se situent les Musei Civici. Fabuleux, l'édifice ne se révèle pourtant pas intégralement d'époque. Palladio n'est parvenu à terminer dans la cité qu'un seul palais, qui abrite du reste aujourd'hui le musée consacré à l'architecte. Mais il avait publié tous ses plans dans un livre, vite devenu une véritable bible. Le Chiericati a ainsi ou se voir terminer à la fin du XVIIe siècle, quelques décennies avant que Palladio ne connaisse une incroyable mode en Angleterre, puis dans les jeunes Etats-Unis. C'est là que certains de ses projets ont finalement vu le jour.

Au milieu du XIXe siècle, le Chiericati s'est reconverti en musée. La chose n'a pas été sans dégâts. Si le restaurateur a bien sûr conservé les décors du XVIe siècle, il a détruit les autres comme s'il s'agissait de verrues. Or ils dataient bien de la suite de la construction... L'institution a ensuite vécu sa vie, avec de notables enrichissements. Je ne l'en ai pas moins connue très poussiéreuse. Le premier effort, dans les années 1990, a été le nettoyage de tableaux jusque là bien sombres. Puis est venu le premier réaccrochage en 2013. Il a mis en valeur les primitifs, le XVIe et le XVIIe siècle. Une grande salle a enfin reconstitué le décor, dû en grande partie à Francisco Maffei et Giulio Carpioni, d'un bâtiment public détruit en 1945. Vicence a subi de graves bombardements, même si cela ne se voit pas. Tout a été refait à l'identique. Ou presque.

Six nouvelles salles

Restait le XVIIIe siècle. C'est chose faite depuis quelques mois. Les tableaux ont pris la place, sur des murs verts ou bleus, des tableaux vénitiens de cette époque prêtés début 2019 par le Musée Pouchkine de Moscou (désolé, je n'ai pas vu la chose, qui a attiré plus de 15 000 visiteurs). Ceux des collections les remplacent sans mal. Les six salles se sont vues réparties par genre, du paysage à la peinture religieuse. Deux chefs-d'oeuvre dominent, sur les 52 toiles. Ils furent réalisés à l'époque pour l'église Santa Maria in Areceli de Guarino Guarini, un chef d'oeuvre baroque ouvert tous les 32 du mois. Il s'agit d'un immense Tiepolo et d'un nom moins vaste tableau d'autel, un peu antérieur, de Piazzetta. S'il peut semble étrange de commercer le parcours par la fin (puisque les XIXe et XXe siècle se se veulent ici résolument absents), celui-ci se tient tout à fait. Il y a aujourd'hui des salles très réussies, avec des oeuvres de premier plan allant de Paolo Veneziano ou Hans Memling à Sebastiano Ricci ou Canaletto.

Le Palazzo Chiericati. Photo DR.

Le palais apparaît vaste. Il a donc pu accueillir le legs de Giuseppe Roi en 2009, qui tient un peu du musée sentimental sous les combles. Un ensemble énorme de jouets, dont un nombre presque décourageant de soldats de plomb, ses trouve par ailleurs dans les caves.

Pratique

Palazzo Chericati, Piazza Matteotti, Vicence. Tél. 0039 0444 22 28 11, site www.museicivicivicenza.it Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h jusqu'au 31 août, de 9h à 17h dès le 1er septembre.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."