Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Les musées genevois refermeront le 23 décembre après quatre semaines de liberté

Taux de reproduction trop fort du virus! Le Conseil d'Etat genevois a décidé lundi de les boucler en même temps que les cafés ou les restaurants. Noël sera en deuil cette année.

Parmi les expositions à vite voir mardi, "Trésor", qui marque les 200 ans du Muséum d'histoire naturelle.

Crédits: Muséum, Genève 2020.

Genève referme ses musées. La clôture interviendra mercredi. Le Conseil d’État s’est prononcé en se basant sur des taux de reproduction du virus ne faisant pas l’unanimité. Vaud maintient en revanche les siens ouverts (1). Heureusement qu’il n’existe pas dans le petite enclave genevoise de Céligny d’institution de ce type! Autrement, je ne sais pas ce qui se passerait. Notez que le château de Prangins, lieu fédéral planté en terre vaudoise, demeure bien ouvert, alors que sa maison mère, le Landesmuseum, a baissé le rideau samedi soir à Zurich. La clarté n’est pas la qualité majeure des décisions actuelles…

Dire que cette clôture constitue une surprise serait cependant mentir. Nous demeurons dans l’ordre des choses. La situation est en train de se polariser, tandis que le taux de reproduction s’est mis à jouer le même rôle que l’audimat pour les émissions TV. Une partie de la population, celle trouvant écho dans les commentaires sur les sites de journaux, voudrait par précaution toujours davantage de tours de vis. Il faut selon elle que tout le monde arrête de vivre pour qu’il n’y ait pas de morts. L’autre fraction des habitants a pris le parti sinon du laisser-faire, du moins du laisser-exister. Il y aura toujours ainsi des courants antagonistes. Avec des conflits larvés ne demandant qu’à éclater. Mais je je vais pas m’aventurer sur ce terrain glissant…

Une décision absurde

Je vous ai déjà dit que l’idée de fermer les musées est absurde, et cela où que ce soit. Je viens de publier un article pour raconter que l’immense Victoria & Albert de Londres n’avait retrouvé, après le premier confinement, que le quinze pour-cent de son public habituel. Une misère. Autant dire que les gens feraient mieux d’aller là que sur les quais du métro ou même de rentrer chez eux. Après tout, les plus belles contaminations se font en famille, quand chacun est rentré dans son foyer (d’infection). Mais les mesures actuelles se veulent pratiques, sérieuses et donc économiques (avec un brin d’idéologie). On ne peut tout de même pas arrêter le monde qui finira pourtant, au rythme où l’on y va, par s’arrêter tout seul.

La réouverture des restaurants, des cafés et accessoirement des musées est prévue pour le 23 janvier 2021. Avant de repartir un peu plus tard à Genève pour le confinement numéro quatre, probablement. Et qu'est-ce que je vais faire d'ici là? Mais continuer à écrire bien entendu! Je ne dis pas que je suis "entré en résistance". Je trouve l'expression terriblement prétentieuse. Mais il y a tout de même un peu de ça.

(1) L'article a paru lundi 21 décembre à 19 heures. Comme tout change partout et tout le temps, Vaud a peut-être changé d'avis entre-temps,,,

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."