Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Les Israéliens révèlent des salles souterraines immenses à Jérusalem près du Temple

Les spectaculaires excavations remontent à plusieurs siècles avant notre ère. Israël se voit souvent accusé de pratiquer des fouilles dans des buts idéologiques.

Les salles souterraines, déjà aménagées.

Crédits: AFP.

S’il y a des gens qui se montrent actifs en matière d’archéologie, ce sont bien les Israéliens. Ils savent en plus le faire savoir. Côté communication, ils s’avèrent aussi des champions. La presse internationale les suit, parce que cela devient du coup facile. Pas besoin de mendier l’information, ou de la traduire non sans mal d’une revue spécialisée et confidentielle.

Jeudi 15 juillet, l’Autorité israélienne des Antiquités (AIS) a ainsi révélé l’existence d’une immense salle des banquets souterraine, située tout près du Mur des Lamentations. Cette révélation médiatique faisait suite à la présentation il y a peu du hall contigu. Le complexe était présenté aux journalistes et photographes par Shlomit Wekser-Bodlah, une archéologue travaillant pour l’AIS. Elle a parlé d’une excavation datant de l’époque du Second Temple. Celui qui a été construit au VIe siècle avant Jésus-Christ au retour de la captivité du peuple hébreu, libéré à Babylone par le Perse Cyrus le Grand. Etoffé par Hérode, celui dont on parle dans le Nouveau Testament, le bâtiment a été détruit par les troupes de l’empereur romain Titus en 70 de notre ère. Pour la scientifique, la chronologie des lieux récemment déblayés reste cependant difficile à déterminer, ainsi que leur usage (sans doute pour des banquets?) après des bains rituels. Il semble cependant clair qu’ils étaient abandonnés depuis longtemps au moment de la conquête arabe du VIIe siècle. «Les gens vivaient alors au niveau de la rue.»

Une exploration polémique

Avec ces fouilles, Israël continue son exploration des «tunnels» qui inquiète tant les Palestiniens. Ils craignent que leur déblaiement mette en péril les structures de la mosquée Al-Aqsa, située au-dessus du Mur des Lamentations. Leur lieu le plus sacré. Jérusalem est pour son malheur trois fois sainte. La chose ne va pas sans provoquer de graves troubles religieux. En 1996, des émeutes avaient ainsi provoqué 80 morts à cause des «tunnels». On marche sur des œufs idéologiques dans cette ville tenant comme Rome (et sans doute Istanbul, jamais fouillée) du gruyère archéologique, aux innombrables couches. Se croisent les craintes des Palestiniens et les protestations des Juifs intégristes, pour lesquels nul ne devrait jamais rien toucher.

Il y a ainsi souvent, ce que ne rappellent aujourd’hui pas les dépêches d’agence, des accusations de propagande. Selon les intellectuels palestiniens, Israël pratiquerait des fouilles afin de prouver la longue occupation juive des territoires aujourd’hui annexés, notamment dans Jérusalem-Est. Evoquer le Premier ou le Second Temple ferait ainsi partie d’un plan politique. Il y a heureusement des exceptions. En font partie les chantiers portant sur la préhistoire. Ils font moins d’histoires. Ou la découverte, pas si ancienne que ça, des restes d’une mosquée du VIIe siècle. Sa construction remonterait ainsi aux premières années d’une occupation cette fois arabe. Et c’est vieux le VIIe siècle, même si on disait jadis «vieux comme Hérode»!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."