Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Les expositions en Europe cet automne. Ma sélection de dix événements de Londres à Lyon

Il y a bien sûr une quantité affolante de choses annoncées. Un choix ne peut se révéler qu'arbitraire. Je vous ai mis quelques "block busters" que je ne verrai pas forcément.

La Biennale de Lyon se profile. Elle se déroulera dans un nouveau lieu.

Crédits: Biennale, Lyon 2019.

La rentrée a commencé. Elle va se poursuivre jusqu'en novembre. C'est devenu pour les expositions comme les livres. Il faut tout de même «perler» les nouveautés, ce qui ne signifie pas que celles-ci soient toutes des parles rares. Autrement, l'embouteillage guette, comme pour les festivals d'été. L'embarras du choix devient tel qu'ont finit par tout éliminer. Pour ceci et pas cela?

Je vais aujourd'hui vous proposer un petit choix de dix événements internationaux. J'ai ici privilégié les grosses machines, pour ne pas dire les «block busters». Cela ne signifie pas qu'il s'agisse de mon choix personnel pour les mois à venir. Au contraire. Certaines manifestations jouissent d'emblée d'une telle promotion que je ne vais pas en ajouter une couche. Le Léonard de Vinci du Louvre se fera ainsi sans moi. Mieux vaut braquer un projecteur (même si le mien a tout du lumignon) sur des expositions moins médiatisées. Elles seront sans doute plus innovantes et en tout cas moins peuplées.

Paris

«Léonard de Vinci» au Louvre. Il y aura là les tableaux possibles et moins de dessins sans doute qu'aujourd'hui à la Queen's Gallery de Londres. Le but annoncé est de revisiter la technique du peintre, mort en 1519, et de préciser sa biographie. Réservation impérative, mais à risques. Le Louvre n'est pas le plus grand gestionnaire du monde (du 24 octobre au 24 février, www.louvre.fr)

L'annonce du Bacon. Ce sera la cohue. Photo Centre Pompidou, Parisi 2019.

«Bacon en toutes lettres». Le Centre Pompidou, qui possède peu de toiles du Britannique (1909-1996), entend créer l'événement. Toute la carrière se verra évoquée, avec des aperçus nouveaux sur les débuts, reniés plus tard par le peintre. Le commissaire Didier Ottinger a focalisé le parcours sur la littérature. Réservation obligée (du 11 septembre au 11 janvier, www.centrepompidou.fr)

Bruxelles

«Brancusi» à Bozar. Le décor Art Déco du Palais des beaux-arts va servir d'écrin au sculpteur roumain (1876-1957). Cette Kunsthalle a semble-t-il obtenu des prêts prestigieux. L'essentiel d'un œuvre existant en général à plusieurs exemplaires sera là. L'homme se verra replacé dans son contexte avec Duchamp, Modigliani ou Man Ray (du 2 octobre au 12 janvier, www.bozar.be)

Londres

William Blake. Avec des tirages géants. Photo Tate Gallery, Londres, 2019.

«William Blake» à la Tate Britain. La Tate en revient à l'un des artistes anglais les plus populaires. Il avait déjà eu sa rétrospective ici en 2007-2008. Il faut dire que l'institution détient 300 des ses œuvres, de taille souvent minuscules il est vrai. Il y aura du coup aussi d'immenses reproductions numériques aux murs. Faut-il crier casse-cou? (du 11 septembre au 2 février, www.tate.org.uk)

«Tim Walker, Wonderful Things» au Victoria & Albert. Né en 1970, l'Anglais est sans doute le plus extravagant photographe de mode actuel. Son imagination semble sans limites. Le V & A lui a offert ses salles pour montrer certaines de ses créations, bien sûr, mais aussi afin de jouer avec les collections. Il faut s'attendre à des chocs visuels (du 29 septembre au 8 mars, www.vam.ac.uk)

Lyon

«18e Biennale» aux anciennes usines Fagor-Brandt. Le manifestation change de lieu. Elle investit 18 000 mètres carrés de friche industrielle. L'équipe du Palais de Tokyo parisien a hérité du commissariat. Les neufs dixièmes des pièces présentées ont été créés ad hoc. L'idée est de créer un écosystème: «Là où les eaux se mêlent» (du 18 septembre au 5 janvier, www.labiennaledelyon.com)

«Le drapé» au Musée des beaux-arts. Le Musée Réattu d'Arles avait naguère traité ce sujet. Le revoici, «de Léonard de Vinci à Maurizio Cattelan». Il passera ici par Dürer, Mathieu Pernot ou Ernest Pignon-Ernest. Le thème se verra cette fois rapproché de la représentation des corps. Et nous sommes ici dans la ville des tissus! (du 30 novembre au 8 mars, www.bba-lyon.fr)

Florence

«Natalia Goncharova» au Palazzo Strozzi. Après Andrea del Verocchio, le volet moderne. Le Strozzi a coproduit cet hommage donnée à l'artiste russe, morte à Paris en 1962, avec Londres et Helsinki. Natalia a donné le meilleur d'elle-même avec les avant-gardes des années 1910. Il y aura aux cimaises environ 130 de ses créations. (du 29 septembre au 12 janvier, www.palazzostrozzi.org)

Mantoue

L'une des fresques de Giulio Romano au Palazzo Te. Photo DR.

«Giulio Romano» au Palazzo Te et au Palazzo Ducale. Deux sites. Trois sections. Sa ville d'adoption rend un nouvel hommage à son peintre et architecte avec une quantité de prêts internationaux, dont 72 feuilles du Louvre. Né vers 1495, décédé en 1546, Giulio reste une grande figure du maniérisme. A redécouvrir (du 6 octobre au 6 janvier, www.giuiloromano2019.it)

Berlin

«Walking Through Walls» au Gropius Bau. Il y aura trente ans que le Mur est tombé. Il se relève aujourd'hui avec les nationalismes. D'où l'invitation à une trentaine d'artistes contemporains célèbres pour apporter leur regard sur la frontière. Aucune surprise. Ils vont de Mona Hatoum à Marina Abramovic en passant par Javier Téllez (du 12 septembre au 19 janvier, www.berlinerfestpielle.de)










Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."