Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

L'Elysée prévoit sa "Nuit des Images" pour le 22 juin. Une nuit résolument féminine

Il y aura beaucoup de photographes, de Sarah Moon à Hélène Tobler, en passant par Shirin Neshat et Gertrude Fehr. Liu Bolin se rendra invisible.

Quatre actrices pour incarner la légendaire chanteuse égyptienne Oum Kalthoum.

Crédits: Copyright Shirin Neshat, Courtesy Noirmontartproductions, Paris 2019

Que dit la météo? Pour le moment, cela devrait être une journée correcte, mais sans plus. Rien d'une canicule. Rien non plus d'une dépression venue de je ne sais où. Autant dire que mieux vaudra prendre une petite laine pour se rendre à la Nuit des Images, organisée par l'Elysée lausannois le 22 juin dès 16 heures. Surtout si l'on entend aller jusqu'au bout. Ici, ce n'est pas comme à la Nuit des Bains genevoise, où les portes se ferment dès 21 heures. Les festivités dans le jardin sont prévues jusqu'à 2 heures du matin. Autrement dit le 23 juin...

Il ne faut pas moins de 61 pages, en format de poche il est vrai, pour détailler le programme, réparti entre plusieurs lieux. Il y aura en effet le Grand Ecran, l'Ecran I, le 2, le 3, des projets spéciaux, des concerts et «la nuit au musée». Comme dans les films, mais sans fantastique. Impossible de tout retenir ici. Du reste vous devrez comme moi opérer des choix. L'omniprésence n'est pas encore permise par la science, fut-elle fiction. Je vais donc vous faire une sélection assumant toute sa subjectivité.

"Une Europe en chantier"

Sur le Grand Ecran, il y aura un hommage à Sarah Moon, la spécialiste du flou, mais aussi à l'Iranienne Shirin Neshat. Celle-ci y dévoilera son projet «Looking for Oum Kulthum». Une série autour de la légendaire Oum Khaltoum, morte en 1975. La reine de la chanson égyptienne, célèbre pour ses chignons, ses gros bijoux, ses lunette noires et tout de même aussi sa voix. Une première mondiale pour une artistes fêtée un peu partout. Je parle ici de Shirin.

Sur l'Ecran I, il y aura le film sur «C'est de l'eau que l'on appelle Léman» de Lionel Gauthier, qui est précisément l'actuel directeur du Musée du Léman. Plus «Une Europe en chantier» d'Hélène Tobler. Ce dernier nom ne vous dit sans doute rien, en dehors du chocolat triangulaire crénelé. Hélène a cependant dominé dans les années 80 et 90 la photo de presse romande. Le public verra ses images sur les combats sociaux et les luttes politiques ayant marqué l'Est de l'Europe à la fin du XXe siècle, de Gdansk à la Bosnie.

La dame au marteau

L'Ecran 2 a bien sûr toute une programmation. J'en retiens le documentaire sur Gertrude Fehr «passeuse de la photographie». Luc Debraine et David Schenker se sont penchés sur cette dame autoritaire, morte à 101 ans, à qui Vevey doit son Ecole de photo. L'Ecran 3 sera féminin. Encore plus que le reste. Que voulez-vous? C'est l'année ou jamais. Son menu réunira des créatrices aussi différentes que Charlotte Abramow, Mirka Laura Severa, Cristina Lucas ou Hannah Bloch.

Dans les projets spéciaux, il y aura une «performance exceptionnelle» de Liu Bolin. Entouré d'une vingtaine de comparses, le Chinois va se rendre invisible dans un décor spécialement créé pour lui. Ce sera comme son exposition à succès de l'Elysée, mais en 3Dcette fois. «Hammering Out» de Monica Bonvicini en remettra une couche sur le plan féministe. La Vénitienne montre dans sa vidéo une inconnue s'attaquant, marteau au poing, à un mur. Gros symbole. Il s'agit (mais comment ne l'auriez-vous pas deviné?) du pouvoir contrôlé par les classes dominantes masculines. Notez que Monica était aussi il y a quelques jours à Bâle dans le cadre d'Art Unlimited.

Gratuité

Sont enfin prévues des animations. Il s'agira notamment d'un dialogue et d'un circuit non pas sur les sportifs, mais sur les sportives, puisque nous sommes à quelques pas du Musée Olympique. Je crois que le message finira par passer. A propos de message, j'en ai un autre à communiquer. L'Elysée est devenu gratuit à la fin mai. Il le restera jusqu'à sa fermeture provisoire en octobre 2020. Il s'agira ensuite d'assurer le bon passage à Plateforme10 en octobre 2021.

Pratique

Elysée, 18, avenue de l'Elysée, Lausanne, le 22 juillet de 16 heurtes à 2 heures du matin. Tél. 021 316 99 11, site www.elysee.ch ou www.nuitdesimages.ch


Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."