Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le Salon du Livre aura bien lieu à Palexpo en mai. Mais sous une forme un peu éclatée

Plus de directrice superstar. Quantité de programmateurs. Neuf scènes. Des expositions. Un jeu vidéo en gestation. Et des antennes allant de Ferney-Voltaire à Uni Bastions.

Nine Simon, qui coiffera la programmation.

Crédits: Photo communiquée par le Salon du Livre.

Ouf! On en sait un peu plus. Le Salon du livre de Genève, dont on finissait par se demander s'il aurait bien lieu en 2019, se déroulera du 30 avril au 5 mai. Un site tout nouveau, plutôt séduisant d'ailleurs, et un communiqué de presse, donnant en revanche dans le genre brumeux, tracent depuis hier des pistes. Elle partent de Palexpo pour tisser un réseau dans la ville. Le Salon sortira en effet de ses murs, comme l'avait fait avant lui La Fureur de lire. Il proposera des animations à Genève et dans ses alentours. Une vingtaine en tout. Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'une bonne idée, même si elle se situe dans l'air du temps. Le côté «jeu de louveteaux» devient vite fatigant à l'âge adulte. Pensez qu'il faudra être le même jour au château de Ferney et à Uni-Bastions. Le tout en sortant de Palexpo, qui reste tout de même le pivot de la manifestation. Un pivot en forme de bunker.

Le Salon a une nouvelle directrice, Laurence Brenner, dont il n'est nullement question dans le communiqué et que le site met fort peu en avant. Nous ne sommes plus au temps d'Isabelle Falconnier superstar. La programmatrice culturelle, elle, se nomme Nine Simon, et j'avoue en jamais en avoir entendu parler auparavant. Elle travaillera en "pool" avec d'autres gens. Je citerai Matthieu Mégevand, le responsable des éditions Labor et Fides, au rayon «philosophie» ou Patrick Morier-Genoud au département «bien vivre». Il y aura ainsi neuf scènes, dont La Planque. Une nouveauté. Plus évidemment les exposants, qu'on espère nombreux, le Salon ressemblant depuis longtemps à la peau de chagrin du très littéraire Honoré de Balzac. Parmi eux se trouvera bien sûr Le Cercle. Il réunira les petites maisons qui font parfois de grandes choses. Piloté par la Genevoise de Paris Pascale Kramer, le Salon africain va bien sûr retrouver sa place histoire de palabrer.

La Wallonie et Barcelone

Présidée en tandem par Lydie Salvayre et Eric Fottorino, cette trente-troisième édition mettra la Wallonie-Buxelles à l'honneur. «Aujourd'hui, les talents que porte la Belgique revendiquent fièrement leur décalage et leur appartenance à une francophonie dont ils enrichissent la diversité», déclare à ce propos le responsable Laurent Moosen en empilant les clichés comme naguère le maire de Champignac de «Spirou». Barcelone se verra célébrée sur le pavillon des voyages. Il y aura à Palexpo une représentation de la Plaza Real et des ses arcades, que le communiqué de presse annonce déjà «magnifique». C'est beau, la foi. Elle abritera des plumes que je devine catalanes. De nombreuses expositions se voient par ailleurs annoncées. Il y aura aussi bien les 50 ans de Glénat qu'une présentation novatrice de la Maison d'Ailleurs. Ce sera bien sûr une émanation de «Le Livre dont vous êtes le héros». La série de bouquins des années 1980 sert en ce moment de base à «L'expo dont vous êtes le héros» à ce musée exemplaire d'Yverdon. Je vous ai déjà dit tout le bien que j'en pensais.

Qu'ajouter? A part les événements développés à l'extérieur, il y aura les cinquièmes Assises de l'Edition les 1, 2 et 3 mai. Elle se tiendront sur le thème de «Le livre par-delà les frontières». J'ai aussi noté, toujours en collaboration avec la Maison d'Ailleurs, le projet d'un jeu vidéo librement inspiré d'un livre. «La première étape du projet, la prise de contact entre le studio de développeurs romands spécialement créé pour l'occasion et les sept éditeurs francophones retenus aura lieu le 4 mai.»

Inclusif ou non

Voilà. Vous en savez déjà un peu plus. Je vous parlera sur le tard du Salon, vu que je ne peux pas être partout à la fois et qu'il y a des priorités dans la vie. Je précise pour la bonne bouche que le communiqué se termine par cette phrase très 2019. «Le fait que ce communiqué n'ai pas été rédigé en écriture inclusive ne constitue pas de notre part une discrimination du genre féminin.» Le type même de la déclaration bien pensante qui me donne envie de NE PAS aller au Salon. Les auteurs n'avaient qu'à faire inclusif s'ils le voulaient! Cela dit, la chose tombe mal. Vraiment mal. Hier précisément. l'Académie française à ouvert la porte aux féminisations des noms de professions. Je vous en dis ce qui s'impose ici. Une femme qui écrit peut être auteure, bien sûr. Mais rien n'empêche qu'elle devienne autrice. Une affaire à suivre!

Pratique

Tapez www.salondulivre.ch 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."