Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le rideau est tombé! Le Salon du Dessin n'aura pas lieu à Paris en 2020. Rendez-vous en 2021

La foire avait commencé par reporter en mai. Elle annule tout. Le cas risque de se multiplier. Les exposants étaient prêts pour une trentième édition vernie le mardi 24 mars.

Le carton du Salon du dessin, qui va devenir un "collector".

Crédits: DR

Après le report,  l’annulation pure et simple. Les cas devraient se multiplier. Pour l’instant, on en reste à Paris au Salon du Dessin, dont ce devait être la trentième édition. Initialement prévu du 25 au 30 mars dans l’ancienne Bourse de Paris (vernissage le 23 mars) , l’événement avait été reporté au 28 au 31 mai. Même endroit. Le bruit courait depuis quelques jours que la petite (39 exposants), mais prestigieuse manifestation n’ait pas lieu . Un courriel est tombé jeudi soir dans la boîte des participants. C’est fini pour 2020 (1). «La Tribune de l’art» en ligne s’en est aussitôt fait l’écho. Rien en revanche du côté de Drawing Now, qui compte environ le double de stands au Carreau du Temple sur deux étages. En ce moment, le report demeure fixé du 29 mai au 1er juin pour le grand public.

La pandémie arrive très tard pour le Salon. Les spécialistes admis à cette foire très sélective étaient fin prêts. Cela veut dire qu’ils avaient acquis les œuvres à exposer, que les restaurateurs avaient fait leur travail (parfois un peu trop) et que les encadreurs étaient entrés dans la danse. Il s’agissait donc là d’un véritable investissement. Il se rentabilise normalement par des ventes au Salon, certains participants (mais pas tous) annonçant des prix ressemblant à des coups de marteau sur la tête des clients potentiels. Pour plusieurs participants voyant peu de gens durant l’année dans leur galerie ou travaillant en chambre, c’est ainsi devenu LE moment de l’année. La chose tient la fois la boutique et la vitrine. Il faudra trouver d’autres solutions en espérant tenir le coup.

Passage au moderne

Deux Romands devaient se retrouver à la Bourse. Il s’agit de la Genevoise Marie-Laure Rondeau de la Galerie Grand Rue et de Ditesheim & Mattei de Neuchâtel. La liste ne comprenait en effet pas Arturo Cuellar de Zurich, qui faisait partie des habitués. Un poids lourd. La composition des invités (payants) change chaque année selon les demandes et l’humeur du jury. Il ne reste quasi plus personne de l’édition numéro un. Depuis quelque temps, le nombre de stands présentant de l’art moderne et contemporain augmente au détriment de l’ancien. Mais, dans ce dernier domaine, il existe d’excellentes maisons à Paris qui ne sont pas là soit par manque d’ancienneté (il faut avoir fait ses preuves), soit par refus.

Une troisième foire s’ajoute au Salon du Dessin et à Drawing Now, qui se regardent en chiens de faïence. Il s’agit du petit DDessin, dans une cour de la rue de Richelieu. La chose a plusieurs fois changé de nom et de direction, créant des solutions de continuité. J’ai ainsi connu Slick Dessin et Chic Dessin. Le fil continu est l’attention aux artistes émergents. Le Salon qui devait se dérouler du 27 au 29 mars est bien sûr reporté. Autrement, il aurait lieu maintenant! La direction a la prudence de ne pas donner de nouvelles dates. Les belles promesses rendent les fous joyeux.

(1) Le Prix Guerlain, destiné à un artiste contemporain, a du coup été décerné hors Salon. Il va pour 2020 à Juan Uslé. Un Espagnol né en 1954 à Santander, et émergé depuis longtemps.

Juan Uslé devant ses créations. Photo Widewalls.

P.S. Masterpiece de Londres, plutôt voué à l’art ancien, vient de se voir déporté du printemps en septembre.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."