Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le Museo Novecento de Milan veut s'agrandir. Le projet a été lancé à Noël!

Installée près du Duomo, dans un bâtiment de l'ère mussolinienne, l'institution veut annexer l'édifice jumeau. Le concours d'architectes veut un lauréat au mois de mai.

Le côté de l'Arengario déjà occupé.

Crédits: Madtrip

Comme c’est étrange… A l’heure où les musées n’évoquent que restrictions de personnel et mesures de fermeture, le Novecento de Milan veut s’agrandir. Il faut préciser que l’institution vouée aux arts du XXe siècle reste petitement logée sur la place du Duomo. Elle se trouve dans un seul des deux immeubles-piliers que forme l’Arengario, construit dans les dernières années du fascisme. En regardant de près, l’observateur notera du reste que l’un des deux immeubles n’a jamais vu sa conclusion. Les derniers bas-reliefs sculptés n’ont pas été posés.

Inauguré en 2010, le Museo Novecento occupe le pilier collé au Palazzo Reale. En dépit des étages empilés que relient des escalators, il ne trouve bien à l’étroit. Vu son succès critique (le public peine à suivre, comme dans tous les musées de Milan), l’institution aimerait s’étendre dans l’autre partie, que sépare une rue. Ses appels ont été entendus. Le concours d’architectes Novecentopiùcento vient de se voir lancé. Sa promulgation a coïncidé avec Noël. Pour le maire Giuseppe Sala, cette date donne l’idée «d’un cadeau apporté aux habitants.» L’élu, si j’ai bien lu le texte de l’Agence ANSA, veut «une ville encore plus verte et plus juste, où la culture occupe un rôle central.» Qu’en termes caricaturaux ces choses-là sont dites…

Budget serré

Les concourants devront respecter un budget. Pas plus de 18,7 millions d’euros. Un passage (sans doute une passerelle) sera jeté(e) entre les deux bâtiments. Voilà qui promet une belle bataille patrimoniale! Après avoir failli se voir démoli dans les années 1970 comme témoignage d’un régime honni, l’Arengario est devenu un classique de l’architecture moderniste des années 1940. L’intérieur devra accueillir non seulement une centaine d’œuvres en plus («fruit d’acquisitions récentes et de donations en cours») mais comporter un auditorium, un laboratoire de restauration, une librairie et un café. La promulgation du résultat est déjà prévue pour mai. Le gagnant empochera 60 000 euros avant les recherches en «faisabilité».

Le dernier étage du Museo Novecento avec, au plafond, le décor en néon de Lucio Fontana. Photo Madtrip.

Tout cela survient alors que la Pinacoteca Brera de Milan prévoit, elle aussi, son musée du XXe siècle. C’est une des tâches de l'Anglo-Canadien James Bradburne, porté à la tête de cet établissement public en 2015 et confirmé en 2019. Le lieu choisi est le Palazzo Citterio, près du Brera. Les collections existent, importantes, mais elles se trouvent aujourd’hui largement en caves. Pourquoi deux musées, me direz-vous? Eh bien si le Novecento représente la Ville, le Brera incarne l’État italien!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."