Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le Museo di San Marco de Florence accueille Campin comme un hôte d'honneur

"L'Annonciation" du Prado, réalisée vers 1430, a fait le voyage. Le musée espagnol devait une réciprocité pour ses Fra Angelico prêtés pour les 200 ans de l'institution.

"L'Annonciation", qui est en fait un assez petit tableau.

Crédits: Musée du Prado, Madrid 2019.

Un tableau suffit-il pour proposer une exposition? Cela dépend duquel, bien sûr. De son auteur aussi. De la rareté de ses déplacements également. Le Museo di San Marco de Florence montre ainsi aujourd'hui un seul panneau, au milieu de ses Fra Angelico. Il s'agit de «L'Annonciation» de Robert Campin, prêté par le Prado de Madrid. Il ne faut pas voir là un hasard, même si nous sommes dans le monde du surnaturel. Afin de marquer les 200 ans de sa création, le musée espagnol a élu Fra Angelico en 2019. Un choix justifié par sa récente acquisition d'une œuvre du maître toscan au duc d'Albe, qui avait besoin de liquidités pour renflouer les caisses familiales, malmenées par son extravagante mère. Dix-sept millions d'euros, c'est toujours bon à prendre.

Qui dit Fra Angelico pense automatiquement à l'ex-couvent de San Marco, où le moine a peint (avec l'aire de quelques disciples, tout de même) les cellules du premier étage. Transformé en musée, ce lieu magnifique (qui forme tout comme les ensembles de Santa Maria Novella et de Santa Croce, une oasis de calme dans la ville) abrite par ailleurs un nombre considérable de panneaux du religieux, mort à Rome en 1455. Certains ont besoin de restaurations. Deux viennent de ressortir de l'atelier des réparateurs. Tout se tient finalement. Les prêts à Madrid ont sans doute été conditionnés par quelques petites offrandes, et le Campin fait partie du marché. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il fait aujourd'hui figure d'otage. Je préférerai parler de réciprocité.

Un goût flamand

Un peu rognée à droite, «L’Annonciation» est un sommet des années 1430. Très flamand d'aspect, avec cette prédominance accordée à des détails finalement réalistes. A-t-il sa place à Florence? Parfaitement. Il ne faut pas oublier l'importance des banquiers italiens dans les Flandres au XVe siècle. Ces hommes d'argent commandaient à Bruges de nombreuses œuvres d'art. Il suffit de citer les «Arnolfini» de Van Eyck, aujourd'hui à Londres, ou le «Triptyque Portinari», présenté en gloire aux Offices. Il y a aura ainsi des importations jusque vers 1500, avant que les artistes nordiques ne traversent en foule les Alpes. Cela dit, l'admirable Van der Weyden des Offices a sans doute été exécuté lors du voyage bien établi du peintre, venu faire ses dévotions à Rome lors de l'Année sainte 1450. Les Italiens vont ensuite adorer les productions d'Hans Memling.

Moralité, le Campin forme un parfait contrepoint aux production idéalisées de Fra Angelico. C'est aussi une occasion de revoir les lieux. Il faut venir aussi ici pour Fra Bartolomeo, dont le musée possède des créations essentielles, et pour Domenico Ghirlandaio. De ce dernier se découvre comme de juste dans l'ancien réfectoire une «Sainte Cène». Cette fresque aujourd'hui un peu négligée (comme son auteur du reste) est à manger des yeux.

Pratique

«L'Annonciation de Robert Campin», Museo di San Marco, 3, piazza San Marco, Florence, jusqu'au 6 janvier 2020. Tél. 0039 055 238 86 08, je n'ai pas trouvé de site propre à l'institution. Ouvert tous les jours de 8h15 à 13h20. Nous sommes en horaire d'hiver.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."