Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le Louvre présente aujourd'hui les dessins d'Antoine-Jean Gros. Une grosse déception!

Le peintre marque à sa manière le passage du néo-classicisme au romantisme avec ses batailles napoléoniennes. Le dessinateur reste hélas médiocre.

"Alexandre et Bucéphale". Une réussite exceptionnelle dans l'oeuvre.

Crédits: RMN, Paris 2019.

L'exposition Mariette (voir l'article situé une case plus haut dans le déroulé de cette chronique) aurait largement pu remplir les espaces jumeaux aujourd'hui consacrés aux arts graphiques après avoir montré au public l'histoire du Louvre. Elle ne le fait pas. En face se trouve de manière permanente une section didactique consacrée aux pratiques du dessin. Il me semble difficile ici de parler d'une réussite. Il y a aussi la place pour une seconde manifestation de petite taille. C'est là que loge aujourd'hui Antoine-Jean Gros (1771-1835). Un artiste pour lequel les hommages sont rares, alors que l'homme marque à sa manière la transition entre le néo-classicisme et le romantisme. Pensez aux «Pestiférés de Jaffa» (1806) ou à «Napoléon sur le champ de bataille d'Eylau» (1808)! Deux toiles gigantesques que l'on pouvait voir en permanence au Louvre jusqu'à la récente fermeture, sans explications, d'une salle contenant également «Le Sacre» de son maître David.

"La mort de Timophane". Cette horrible histoire se situe à Corinthe dans l'Antiquité. Une feuille des débuts. Photo RMN, Paris 2019.

Le Louvre possède la plus importante série connue des dessins de Gros. La plupart d'entre eux se sont vus réunis dans des albums, ce qui ne facilite pas leur présentation. L'ensemble vient cependant de se voir étudié par Laura Angelucci, que l'on connaît surtout pour ses travaux sur l'Italie. Une publication importante est sortie sur cet ensemble. D'où l'actuel accrochage. Ce dernier est aussi justifié par l'achat en vente publique, chez Artcurial, d'un «Alexandre domptant Bucéphale» à un prix extravagant, voire même scandaleux. Quelque chose comme un demi million d'euros. Dix fois sa valeur réelle. Il fallait bien montrer une fois cette feuille, dessinée à l'encre des deux côtés. D'où des effets de transparence peu heureux. Le public, qui aurait dû voir les deux faces, n'en distingue correctement aucune.

Contemporains en regard

Le véritable problème ne se situe cependant pas là. Il est dans le fait que l'homme, qui s'est suicidé en 1835 par noyade au moment où son succès a passé (1), n'est pas un grand dessinateur. Comme David, au fond. Gros n'a rien d'Ingres ou de Girodet. Ayant voulu montrer des productions de ses collègues en regard, la commissaire Laura Angelucci lui fait du coup grand tort. A de rares exceptions près, quand il y a une bonne feuille, elle n'est pas de Gros. Le coup a été rattrapé par quelques tableaux du maître de format moyen, effectivement bons, mais un peu hors sujet. Bref, c'est un enterrement. Et je ne suis pas sûr qu'il soit de première classe.

(1) Il existe ainsi un bon livre de 2010, «Le suicide de Gros» de Sébastien Allard et Marie-Claude Chardonneret.

Pratique

«Antoine-Jean Gros 1771-1835, Dessins du Louvre», Louvre, rue de Rivoli, Paris, jusqu'au 30 septembre. Tél. 0031 40 20 50 50, site www.louvre.fr Ouvert tous les jours, sauf mardi, de 9h à 18h, les mercredis et vendredi jusqu'à 21h45. Allez-y plutôt le soir. En ce moment, le musée est dans une situation chaotique.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."