Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le cinéaste Jean-Jacques Annaud et Netflix filment tous deux l'incendie de Notre-Dame

Un long-métrage de cinéma, mêlant fiction et fragments documentaires. Une série TV de six épisodes. Il y a bataille pour raconter aujourd'hui l'événement.

Le tournage à Bourges.

Crédits: Journal "Le Parisien".

Ça chauffe pour lui! Jean-Jacques Annaud a commencé le 9 mars son nouveau film dans la cathédrale de Bourges. Cette dernière sert de décor intérieur pour «Notre-Dame brûle», la nouvelle production du réalisateur de «Le nom de la rose» (1986) ou de «La Guerre du feu» (1981). Elle évoquera, comme vous l’avez compris sans peine, l’incendie ayant ravagé l’église parisienne le 15 avril 2019. Il semblerait que Saint-Etienne de Bourges, sans doute la plus belle cathédrale de France (sur deux étages), soit celle dont le plan se révèle le plus proche l’édifice parisien. Un édifice aujourd’hui pris dans une très coûteuse (un milliard!) campagne de restauration.

Au départ existait un projet de Jérôme Seydoux, qui se veut aussi producteur. Le milliardaire français pensait durant le printemps 2020 à un documentaire. Annaud a tout de suite vu la part de fiction qu’il lui serait possible d’ajouter, même s’il n’était pas question de tricher avec les faits. Nous ne sommes pas dans le Hollywood de jadis. Autant dire qu’il n’y aura pas l’équivalent actuel d’un Charlton Heston pour empêcher l’effondrement de la flèche à la dernière minute. Du reste pas de stars annoncées dans le film, qui restituera la dernière journée dans l’édifice, avec les touristes, avant l’alerte et l’action des pompiers. Il n’en s’agira pas moins d’un vrai «spectacle cinématographique», avec ce que cela suppose d’«émotions». Un maître mot, selon le réalisateur, aujourd’hui âgé de 78 ans. Le but est ainsi d’obtenir un produit vendable sur le plan international. Le scénariste Thomas Bidegain, qui travaille ordinairement avec Jacques Audiard, va donc mettre partout un peu de «pep».

Le plus vrai possible

Le film mélangera les images de séquences dirigées par Jean-Jacques Annaud avec des reportages d’actualités. Ceux-ci seront bien sûr dus aux différentes télévisions. Mais un appel s’est aussi vu récemment lancé aux amateurs qui auraient enregistré le sinistre sur leur smartphone. Le tout doit dégager, comme je vous l’ai dit, une profonde impression de vérité, même si certaines scènes se verront filmées dans des décors de studio. La production entend «se rapprocher au plus près» des événements. On verra bien le résultat obtenu par le cinéaste, dont le dernier effort avait été en 2018 le filmage, sous forme de feuilleton, de «La vérité sur Harry Quebert» de notre ami Joël Dicker. La sortie de «Notre-Dame brûle» est pour l’instant prévue au printemps 2022.

Il y aura cependant de la concurrence. Netflix, qui investit beaucoup en France, a annoncé il y a quelques jours le tournage d’une série sur le même sujet. «La part du feu» sera «un grand récit qui suit les combattants luttant contre l’incendie.» Le tout entrelardé de scènes plus intimes, situées partout dans le pays. Elles «montreront les répercussions sur les gens.» Il y aura six épisodes. Le scénario sera ici de l’essayiste Romain Gubert. La réalisation s’est vue confiée à Hervé Hadmar. Un spécialiste de la série, de vingt-et-un ans plus jeune que qu’Annaud. On lui doit notamment «Les oubliées» en 2008 et «Les témoins» dès 2014. Reste encore à soir qui, de Seydoux ou Netflix, tirera non pas la part mais les marrons du feu.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."