Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le château de La Tour-de-Peilz, qui abrite le Musée du Jeu, va subir de gros travaux

Le chantier devrait se déployer d'octobre 2021 à 2024. Le but est à la fois de restaurer le bâtiment et de donner de meilleurs locaux à l'institution ludique.

Le château au bord du lac.

Crédits: Musée Suisse du Jeu.

La nouvelle a pu vous échapper. Elle remonte déjà à quelques jours. Le château de La Tour-de-Peilz, qui baigne ses pieds dans le Léman, va subir de gros travaux. Leur but se révèle double. Il s’agit d’une part de réparer des parties atteintes par une inquiétante vétusté. De l’autre de mieux aménager le Musée du Jeu occupant les lieux depuis les années 1980. Le chantier devrait coûter dans les dix millions. Pas davantage. Il s’agira en revanche d’un processus lent. Tout devrait commencer en octobre de cette année pour se terminer en 2024.

Un peu d’histoire. Les origines connues du bâtiment remontent au XIIe siècle. C’est alors la propriété d’un petit seigneur local. Sa lignée cède ses droits au comtes de Savoie (ils ne seront ducs qu’à partir de 1416). Ceux-ci rebâtissent la demeure en plus grand. La Tour-de-Peilz fera ainsi partie de la guirlande de châteaux plantés sur le rivage vaudois (Morges, Chillon, Rolle…) par les nouveaux maîtres du pays. La Tour-de-Peilz est incendié lors des Guerres de Bourgogne de 1476-1477, mais non reconstruit. D’où la revente des ruines en 1747 à un riche Français. Il créera de nouveaux corps de logis entre les tours subsistantes. Au début du XXe siècle viendront encore quelques ajouts. La Municipalité rachète le tout en 1979. L’idée naît alors d’un Musée Suisse du Jeu. La première exposition, «en préfiguration», a lieu dès 1981. Michel Etter se voit alors chargé de former une collection. Le musée définitif peut ainsi ouvrir ses portes en 1987. Il n’a pas cessé depuis d’organiser des expositions liées au thème choisi. Depuis 2003, l’institution dépend d’une Fondation du Musée Suisse du Jeu.

Restaurant dans le donjon

Aujourd’hui riche de passé 10 000 pièces, le musée va bien sûr continuer sur sa lancée. Mais dans de meilleures conditions. Après des études et des fouilles archéologiques, l’architecte responsable pourra passer aux travaux pratiques. Un passage depuis le lac pour favoriser l’accès de promeneurs longeant le rivage. Un restaurant dans les vestiges du donjon primitif, qui remonte au XIIe siècle. Le réaménagement intérieur du logis principal, afin de créer de nouveaux espaces. La réfection de la maison du jardinier, qui se louera ensuite pour des manifestations privées. La consolidation des éléments vétustes. Théoriquement, tout est prêt. Le projet a été mis à l’enquête en novembre 2020. Il a été accepté par la section vaudoise de Patrimoine Suisse. Validé par le Canton. Il ne reste plus que le petit «oui» du Conseil municipal. Mais celui-ci ne subit pas les dissensions et la gabegie existant sur la commune voisine de Vevey… qui va encore connaître prochainement des élections!

Rendez-vous donc, à moins d’un imprévu, en octobre de cette année, puis en 2024. C’est à ce moment que le public verra l’air adopté par le nouveau Musée du Jeu, aujourd’hui dirigé par l’archéologue et «ludographe» Ulrich Schädler, né en 1958 et donc proche de la retraite. Mais à mon avis, on joue pour une fois sur du velours. Je terminerai en disant que le château n’est que partiellement classé monument historique. Le mesure concerne notamment les tours et l’enceinte. Pourquoi pas le reste?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."