Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Le Centre d'art contemporain d'Yverdon-les-Bains propose sa "Supernature"

L'exposition estivale réunit une dizaine de jeunes artistes suisses ou liés à la Suisse. Il y a un peu de tout sous les voûtes de l'Hôtel-de-Ville.

Le"mural" de Miguel Menezes et la verroterie du duo Nusser-Glazova.

Crédits: 24 Heures.

Le CACY a changé de mains. Karine Tissot a créé et longtemps dirigé ce centre d’art contemporain à Yverdon, ville ne possédant pas la réputation d’être facile sur le plan culturel. La Genevoise est donc partie pour Lausanne avant de rentrer au pays, où elle s’occupe désormais du livre. Il s’agissait d’assurer sa succession, ce qui ne semblait pas aisé. Karine avait étendu son rayon d’action sur la petite cité vaudoise entière, puis ses environs jusqu’à Vallorbe. Cette sur-dynamique multipliait ainsi les propositions en cultivant le terreau local.

Rolando Bassetti l’a remplacée il y a déjà un certain temps en ramenant son champ d’intervention à Yverdon-les-Bains. Il peut ainsi proposer aujourd’hui «Supernature» au rez-de-chaussée de l’Hôtel-de-Ville, point d’ancrage du CAC. Il s’agit là, comme vous l’avez sans doute deviné, d’une «collective». La manifestation doit son titre au musicien Cerrone, que j’avais bien oublié depuis les années 1970. Autant dire qu’elle ramène à une époque où les ressources terrestres semblaient encore illimitées. On parlait timidement d’écologie. L’exposition se veut tout de même optimiste, ce qui étonnera certains. Elle réunit une dizaine de plasticiens, qui ont trouvé place sous les voûtes séculaires du bâtiment.

A boire et à manger

Que peut-on voir là? Toutes sortes de choses allant de la peinture murale aux pliages en papier en passant par la photographie et la vidéo. Il y a aussi de la peinture avec Vidya Gastaldon. Du dessin avec un beau triptyque inspiré à Noémie Dodge par la lecture d’un texte du sophiste grec Claude Elien de Préneste. Ou une installation un brin crapoteuse en plusieurs parties de Romy Colombe K. Née en 1997, cette dernière se révèle du coup la benjamine d’une équipe dont Pascal Berthoud serait l’aîné à 51 ans. Nous sommes ici parmi les jeunes générations sorties de la HEAD, de L’ECAL ou des écoles de Vevey. Un seul participant, l’Allemand Stefan Rinck, apparaît extérieur à la Suisse. Notre pays ne souffre pas du syndrome français voulant qu’on invite avant tout des étrangers pour faire plus prestigieux...

La salle abritant la vidéo de Maya Rochat. Photo 24 Heures.

Il y a évidemment à boire et à manger dans cet accrochage invoquant et évoquant la nature. J’ai surtout remarqué les limaces de papier blanc courant sur le sol de Shannon Guerrico. La vaste peinture tracées sur le mur par Miguel Menezes. Et, comme je vous l’ai déjà dit, les grands dessins de Noémie Dodge. L’installation instable de verreries colorées, récupérées par le duo zurichois Nusser-Glanova, m’a en revanche laissé perplexe. Quant à la vidéo Luna Park de Maya Rochat, elle m’a semblé vu sa longueur (vingt-deux minutes!) tenir de la prise d’otages. Mais après tout, chacun ses goûts!

N.B. Les oeuvres ne sont pas dotées de cartels, afin ne pas en perturber la lecture. Il y a un plan, à tenir dans le bons sens si possible. Autant dire que tout le monde ne doit pas trouver les noms justes.

Pratique

«Supernature», Centre d’art contemporain, Hôtel-de-Ville, place Pestalozzi, Yverdon-les-Bains, jusqu’au 12 septembre. Tél. 021 413 63 80, site www.centre-art-yverdon.ch Ouvert jeudi de 12h à 20h, du vendredi au dimanche de 12h à 18h. Entrée libre.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."