Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LAUSANNE/Un "musée portatif" de 32 tampons pour le futur MCB-a

Crédits: DR

On apprend des choses tous les jours. J'ignorais ce que signifiait «élastomère». Le mot lui-même me demeurait étranger. Je sais maintenant tout après avoir lu la souscription lancée pour écouler l'édition limitée (à combien, mystère...) de trente-deux tampons destinés à marquer l'ouverture en 2019 du nouveau Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne (MCB-a). «Elastomère» désigne «un matériau d'origine naturelle ou synthétique doué d'élasticité caoutchoutique.» Notez qu'en dépit d'une consonance plutôt maternelle il s'agit là d'un substantif masculin. 

C'est Federica Martini et Karine Tissot (du CACY d'Yverdon) qui ont eu l'idée de ce «musée portatif». Il comprendra quatre boîtes contenant les fameux tampons. Il y en aura donc huit dans chacune d'elles. Un strict ordre alphabétique se verra respecté. Le premier étui ira de A à C, le second de D à K, le troisième de L à P et le petit dernier de R à V. Désolé. Aucun des artistes vaudois parties prenantes à cette affaire n'a de patronyme commençant par W, X, Y ou Z.

La crème du canton 

L'ensemble regroupera ce qui est consacré comme la crème des artistes contemporains du canton. Elle comptera comme de juste seize filles et seize garçons. Leurs inspirations apparaissent très diverses. Il y en aura donc pour tous les goûts, et sans doute même pour quelques dégoûts. Laurent Kropf et Emmanuelle Antille, Philippe Decrauzat et Anne-Julie Raccoursier, Alain Huck et Virginie Otth ne s'adressent pas à la même clientèle. 

Deux choses semblent cependant à noter. La première, c'est que la notoriété de nombre des participants a dépassé les frontières vaudoises. Cela suppose une belle vitalité. La seconde observation se révèle la cohésion professionnelle. Les plasticiens du canton sont plus unis qu'à Genève. Le seul fait que Vaud ait maintenu la présentation annuelle au MCB-a d'une sélection de vedettes locales, alors que Genève a renoncé à celle naguère lancée par le magistrat Patrice Mugny au Musée Rath y est sans doute pour quelque chose.

Pratique 

Les quatre boîtes coûtent 480 francs. Il est possible d'en acquérir une seule. La souscription se terminera le 31 mars. La sortie et la remise de l'objet s'effectuera au printemps 2019. L'affaire est pilotée par l'Association des Amis du Musée des Beaux-Arts, Case postale 5235, 1002 Lausanne. Vous en saurez plus en tapant www.mcba.ch/mcb-a/amis-du-musee/

Photo (DR): Le MCB-a en construction. L'image date de quelques mois.

Texte intercalaire.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."