Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LAUSANNE/L'Elysée et Musée cantonal complètent leurs équipes

Crédits: Site de SayWho

Les grandes manœuvres de printemps se terminent pour les musées lausannois. Après l'annonce de l'arrivée de nouveau sponsors bienvenus, venus «matérialiser» un peu plus le Mudac et l'Elysée sur l'emplacement près de la gare de Plateforme10, voici les promotions et les transferts, comme diraient les sportifs. 

Le musée pour la photographie, d'abord. Il s'agissait de trouver un nouveau conservateur en chef, après le départ à la retraite ce printemps de Daniel Girardin, qui aura traversé l'histoire de l'institution presque depuis ses débuts. Le choix est tombé sur Marc Donnadieu. Né au Marc en 1960, l'homme a travaillé pour le Fonds régional d'art contemporain de Haute-Normandie, ou FRAC, de 1999 à 2010. Il s'agit de la région de Rouen. Il est ensuite parti pour le Musée de Villeneuve-d'Ascq, ou LaM, construit dans une ville nouvelle, comme son nom le suggère, en périphérie de Lille. Marc a aussi œuvré tant pour les Rencontres d'Arles que pour le Jeu de Paume parisien. Il est également critique à «Art Press», un mensuel que je lis jamais et qui doit sa notoriété à la sulfureuse Catherine Millet.

Un restaurateur  

Marc Donnadieu a salué sa nomination par les banalités d'usage. «Aux côtés de la directrice et de son équipe, je suis prêt à relever un formidable défi. C'est celui d'imaginer un lieu inédit dédié aux arts de l'image d'hier comme d'aujourd'hui.» L'Elysée avait un autre poste à pourvoir. Celui de restaurateur. Cet emploi à mi-temps s'est vu confié au Catalan Pau Magnés Tolosa, né en 1967. Les deux figures retenues ne marquent donc aucun jeunisme incongru. Le musée ne communique que sur ces deux points. Je me suis pourtant laissé dire que la conservatrice Anne Lacoste le quitterait prochainement. Je n'insinuerai pas pour autant qu'elle a brigué le poste revenu à un autre. 

Le Musée cantonal des beaux-arts, maintenant. Laurence Schmidlin quitte le poste qu'elle occupait au Cabinet cantonal des estampes, logé au Musée Jenisch de Vevey. Laurence était encore la commissaire de l'actuelle exposition sur la gravure en couleurs, dont il me reste à vous parler. Elle entre au MCB-a. Là, l'historienne de l'art n'y remplacera pas Nicole Schweizer. Le poste s'est vu dédoublé en vue de l'ouverture à la gare en 2019. Laurence s'occupera d'art moderne et contemporain, le MCB-a étant en majorité tourné sur ces deux époques. 

Ce sera tout pour aujourd'hui.

Photo (Site SayWho): Marc Donnadieu, le nouveau conservateur en chef de l'Elysée.

Texte intercalaire.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."