Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

L'Amsterdam Museum condamne la formule "Siècle d'or" pour le XVIIe hollandais

L'expression ne tiendrait compte ni de l'exploitation des peuples colonisés, ni des disparités sociales. Il faudra une autre expression, Le Rijksmuseum refuse de suivre cet exemple.

L'amsterdam Museum, en pleine ville

Crédits: Photo Amsterdam Museum

C'est une petite nouvelle, que j'ai broutée au passage dans ce vaste champ d'information que reste «Il Giornale dell Arte». Numéro d'octobre. Nous sommes au Pays-Bas, terre bénie du politiquement correct. Le musée historique d'Amsterdam, qui constitue par ailleurs un bon exemple de présentation et de mise en scène, a décidé de renoncer à parler «d'Age d'or» à propos du XVIIe siècle hollandais. Les Provinces Unies constituaient alors un fantastique îlot de richesses dans une Europe en pleine récession économique.

Pour le directeur Tom van der Molen, le concept de période dorée ne refléterait pas l'entière réalité. La prospérité d'alors serait due au dépouillement des populations africaines (et moi qui croyait bêtement que la Hollande se tournait alors vers l'Indonésie et le Japon!). Il y aurait par ailleurs existé en métropole de grandes disparités sociales et économiques. Il faudra du coup trouver une nouvelle formule, qui n'est pas indiquée dans le mensuel italien. Elle devra «recouvrir l'entière vérité historique», ce qui ne me semble pas de la tarte. Cela dit, le Rijksmuseum voisin ne suivra pas l'exemple. Du moins pas pour le moment. Son responsable Taco Dibbits continuera à parler de «Siècle d'or». Je vous rassure tout de même. Il y aura bientôt au «Rijks» une partie sur l'histoire de l'esclavage, «qui permettra de repenser le passé colonial du pays.»

Et l'Espagne?

Pendant ce temps, rien n'est annoncé en Espagne. Son le XVIIe siècle constitue pourtant aussi l'âge d'or officiel en dépit de l'Inquisition, de l'expulsion des Moresques (en 1609) ou des Juifs (depuis 1492) et un compartimentage de classes pour le moins vertical.

Bien sûr, l'Histoire est à refaire, mais pas tous les jours. On se retrouve aujourd'hui gavé de culpabilités. Nos ancêtres étaient tous des monstres. Le temps de la pénitence est venu. Mais il comporte selon moi certains dangers. N'est-ce par à force d'initiatives comme celle de l'Amsterdam Museum que l'on augmente le populisme, pour ne pas dire la xénophobie et même le racisme? Tout le monde n'a pas envie des flagellations quotidiennes prônées par les intellectuels, surtout ci ceux-ci sont en plus des fonctionnaires d’Etat!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."