Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

La super Gare du Nord parisienne ne se fera pas. Trop cher. Les amis du patrimoine respirent

L'architecture de Jacques-Ignace Hittorf, chef-d'oeuvre du goût des années 1860, se retrouvait défigurée par des projets dont les budgets ont explosé.

Le haut de la façade, par beau temps.

Crédits: Philippe Lopez, AFP.

Je pense que c’est une bonne nouvelle. Vous l’avez sans doute lu dans la presse du mercredi 22 septembre, pour autant que vous restiez branché sur les journaux français. La SNCF jette l’éponge. Elle rompt son contrat avec la société Ceetrus, qui fait partie du groupe Auchan. L’agrandissement pharaonique le la Gare du Nord ne se fera pas. Il faut dire que le budget avait explosé, dénotant par là une totale incapacité à gérer quoi que ce soit. La somme annoncée au départ était de 600 millions d’euros, ce qui semblait déjà trop. Nous étions alors en 2018. En 2020, on parlait de 900 millions. Cette année, il devenait question d’un milliard et demi au minimum. Le seul centre commercial prévu ne devait plus coûter 380, mais 760 millions. Je veux bien qu’on nous parle aujourd’hui du retour de l’inflation, voire de stagflation. Mais tout de même…

Les quotidiens se sont contentés de broder autour d’une dépêche, sans trop réfléchir. Un peu comme on tire la chasse d’eau aux WC, une fois son devoir accompli. En fait, c’est toute une histoire qui pourrait se raconter. Il y avait au départ un autre projet. C’était en 2015. Un consortium d’architectes piloté par Jean-Michel Wilmotte avait soumis à la SNCF une idée remplissant d’aise Anne Hidalgo. La maire de Paris pensait que la capitale française allait pouvoir régater avec Saint Pancras à Londres. Il faut dire que la Gare du Nord passe pour insalubre et mal fréquentée. Je me garderais bien de confirmer, l’ayant souvent utilisée sans jamais me faire alpaguer. L’idée illustrait en fait le complexe d’infériorité d’Anne face à l’Angleterre. Elle voulait des boutiques de luxe partout. Dans une des versions du projet, Wilmotte, qui ne se caractérise pas par son goût, avait même envisagé de doubler une partie de la façade actuelle avec des parois de verre. Les défenseurs du patrimoine sont du coup montés aux barricades. On allait ainsi saccager le dernier chef-d’œuvre Jacques-Ignace Hittorff (1792-1867), édifié entre 1861 et 1866. Un chef-d’œuvre mal protégé. La gare se voit certes inscrite à l’inventaire des monuments historiques, mais pas classée.

Poste, salle de spectacle
et piste de jogging

Puis ce projet, qui faisait penser (en moins horrible tout de même) au boudin de verre apposé par Jean-Marc Dutilleul autour de la vénérable gare de Strasbourg, a disparu dans les tiroirs. Plus un mot. Il y en a donc eu un second plan, l’actuel, assumé par le tandem Denis Valode et Jean Pistre. Les deux hommes dirigent le plus gros cabinet d’architecture de France, avec des antennes jusqu’en Chine. Ce sont des grossistes de la construction, en quelque sorte. Nous voici maintenant en 2018. C’est leur idée qui passe aujourd’hui à la poubelle, avec la «déchéance» de Ceetrus prononcée par la SNCF. Cette fois, la maire de Paris faisait partie des opposantes affirmées. Il y avait même eu des actions juridiques contre un monstre accumulant les magasins au détriment des usagers des trains, tout en prévoyant une poste, une salle de spectacles et une piste de jogging «verte» sur les toits. On a besoin de se dégourdir les jambes en sortant d’un Eurostar, tout le monde sait cela.

La nouvelle gare, à droite de l'ancienne. Entrée latérale prévue. Simulation par le Bureau Denis Valode et Jean Pistre.

Aujourd’hui c’est donc fini. Provisoirement, bien sûr. On sait juste qu’il n’y aura pas de nouvelle gare pour la Coupe du Monde de Rugby en 2023 (il paraît qu’il s’agit là d’un événement important), ni pour les Jeux olympiques de 2020. Mais après tout, pour une Notre-Dame toute neuve et un Grand Palais assorti, c’est à mon avis râpé aussi. Il faudra faire plus modeste, en repartant à zéro. Voire se contenter de peu. Un sénateur de la Haute-Vienne exige du reste ici des travaux plafonnant à 50 millions. Soyons raisonnables! Après tout, après des années d’arrosoirs à subventions diverses, la France macronnienne devra bien un jour redescendre sur Terre.

Un bâtiment à classer

Il faudrait surtout, pendant qu’il reste temps, s’intéresser au beau bâtiment de Hittorff, demeuré fonctionnel depuis un siècle et demi, alors que la Gare Montparnasse des années 1970 tient de la ruine inefficace. La Gare du Nord, qui reprend le style de décor expérimenté par cet architecte d’origine allemande à Saint-Vincent-de-Paul tout près (une église dans un état pitoyable), fait partie des meilleurs bâtiments publics élevés à Paris sous Napoléon III. Pour tout dire, il s’agit d’un des beaux spécimens d’Europe avec celle d’Anvers, de Florence, de Milan, de Rouen ou de Metz. Il conviendrait d’abord de le classer. Puis il faudrait voir les besoins de notre époque. Des boutiques de luxe partout, alors qu’on passe à l’e-commerce et que le gros des voyageurs la traversant matin et soir vient de banlieue, cela n’a aucun sens. D’ailleurs, vous ne trouvez pas bizarre, vous, cette fascination d’Anne Hidalgo pour le luxe? Elle est socialiste, et candidate à ce titre pour l’Elysée. Il faut dire à sa décharge qu’à Paris comme à Genève, le parti socialiste se croit encore de gauche, alors qu’il se situe au mieux dans le centre… D’où certaines collusions.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."