Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

La mort de Patrick Devedjian rend orphelin le Musée du Grand Siècle à Saint-Cloud

Président du Conseil département des Hauts-de-Seine, l'homme est mort à 75 ans du Coronavirus. Il était à l'origine d'un énorme projet culturel encore dans les limbes.

Patrick Devedjian. Le politicien cachait l'homme de culture.

Crédits: AFP

La nouvelle a fait l’objet d’articles sous la rubrique «politique française». Président du Conseil départemental des Haut-de-Seine, Patrick Devedjian est mort le 29 mars du Coronavirus. Il avait déclaré deux jours avant, dans un «tweet», mieux se sentir. Puis son état s’est vite dégradé. L’homme à la famille d’origine arménienne avait 75 ans. La très longue fiche le concernant sur Wikipédia souligne en rouge ses accointances avec l’extrême-droite, alors qu’il avait environ 20 ans. Le groupuscule Occident. Rien n’y est en revanche dit sur l’homme de culture qu’il était devenu par la suite, tout en servant trois fois de ministre sous Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

L'ex-caserne Sully aujourd'hui. Photo tirée du site des Hauts-de-Seine.

Il a fallu un texte (crypté) sur «La Tribune de l’art» pour rappeler que Patrick Devedjian, collectionneur lui-même d’œuvres du XVIIe siècle, se trouvait à l’origine d’un grand projet. Il s’agit de celui de Musée du Grand Siècle (1), qu'il s'agit d'aménager à Saint-Cloud dans l'ancienne caserne Sully, désaffectée depuis 2008. Ce bâtiment construit sous Charles X dans les années 1820 se verrait complètement réaménagé à grands frais. Il accueillerait l’immense ensemble d’art ancien formé au cours des décennies par Pierre Rosenberg, président honoraire du Louvre, plus des œuvres provenant de réserves déposées par de grands musées. L’institution procéderait aussi procédé à des acquisitions. Certaines étaient du reste encours.

Les optimistes et les autres

Pour le moment, le projet se trouve à son stade 2. «Dialogue compétitif» entre les entreprises. Rien d’irrévocable n’a donc encore été fait, comme un début de chantier ou la démolition effective de quelques parties ajoutés à la caserne par la suite. Tandis que Jacques Legrand succédait au défunt, et alors que des élections sont en cours, tout apparaît donc ouvert. Il y a déjà le clan des optimistes. Ils pensent que les Hauts-de-Seine se sentiront liés au projet. Et il existe bien sûr les sceptiques. Face à une institution financièrement lourde et fort peu dans l’air du temps, les élus risquent de trembler. Avec ce musée dont Alexandre Gady, défenseur véhément du patrimoine, se chargeait de la préfiguration, nous ne sommes pas dans le gadget culturel. Ces sceptiques pensent donc que l’affaire va capoter, surtout dans la situation économique que laissera en France le Coronavirus. Une affaire à suivre. On a tout le temps. La fin des travaux était prévue pour 2024 et l’inauguration pour 2025.

(1) La période envisagée allait en faut de 1590 à 1725. Un très grand siècle...

Demande de réponse

Je me permets de vous écrire à propos de votre article sur le projet que je dirige, mis en ligne le 31 mars à la suite du décès de mon patron. Je voulais vous signaler une erreur factuelle, le successeur de P. Devedjian est M. Georges Siffredi, qui assure la présidence par intérim après avoir été le premier vice-président du Département.

Par ailleurs, j'ignore quelles sont vos sources pour évoquer un camp des "sceptiques" et donner un titre aussi affirmatif, mais je peux vous assure que le projet n'est pas remis en cause, qu'il se poursuit donc normalement et que nous y travaillons tous les jours, même confinés. Il y a unanimité sur ce point dans l'instant, en attendant le nouvel exécutif qui sera élu en juin (si nous sommes libres de sortir !).

Alexandre Gady
Directeur
Mission de préfiguration


Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."