Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

La Gemäldegalerie de Dresde rouvrira ses portes le 29 février. Tout en couleurs!

La nouvelle présentation reviendra à celle voulue par les rois de Saxe. Les visiteurs retrouveront Raphaël, Dürer, Vermeer, Van Eyck, Cranach, Rubens et Rembrandt.

Nettoyages de dernière minute.

Crédits: Gemäldegalerie alte Meister, Dresde 2020.

C’est décidément la bonne saison pour Dresde. Je vous avais déjà annoncé la réouverture des appartements, plus reconstitués que restaurés, d’Auguste le Fort au Château, ainsi que celle de son cabinet de porcelaines. Aujourd’hui, ou plutôt demain, la Gemäldegalerie alte Meister accueillera ses nouveaux visiteurs. Dès le 29 février, puisque nous sommes dans une année bissextile, le Semperbau montrera les collections royales, mises à l’abri pendant la dernière guerre, spoliées par les Soviétiques en 1945 et rendues à la DDR en 1958. Il y a là que quoi faire. Comme le rappelle Stephan Koja, directeur de l’institution depuis 2016, la galerie possède 64 Cranach (qui était le peintre de la cour de Saxe), 65 Rubens (et ses environs), 36 Bellotto (dont les vues de la ville) et 50 caravagesques. Plus le reste. Un reste allant de Giorgione à Rembrandt en passant par Van Eyck, Vermeer et Dürer. Dresde possède l’une des plus belles collections de peinture du monde.

La "Madone Sixtine" de Raphaël, qui a longtemps passé pour l'un des plus beaux tableaux du monde. Photo Gemäldegalerie alte Meister, Dresde 2020.

Un grand fonds est à l’origine de cet ensemble. Dans les années 1740, les rois de Saxe ont acquis cent tableaux du duc de Modène, totalement ruiné. Ce chef d’Etat était le descendant des ducs de Ferrare. Il y a avait là une base à laquelle s’ajoutèrent quelques chefs-d’œuvre, dont la «Madone Sixtine» de Raphaël, alors jugée comme l’une des plus belles toiles du monde. Le tout se vit alors encadré de baguettes dorées uniformes existant toujours. Toutes portent les initiales AR (Augustus Rex). Elles illustrent bien ainsi le passage de propriété.

Du rouge, du vert et du bleu

Partiellement détruit en février 1945, le Semperbau a été restauré une première fois dans les années 1950, afin d’accueillir les peintures à leur retour de Russie. De nouveaux travaux ont eu lieu après la réunification de 1990. C’est la version que j’ai vue. Elle tentait déjà de restituer jusque dans les moindres détails le bâtiment primitif de Gottftried Semper. L’actuelle rénovation avisé à revenir à la couleur (rouge pour l’Italie, vert pour les Pays-Bas, bleu pour la France et l’Espagne). La répartition des toiles, mélangées aux sculptures, n’est en effet plus effectuée selon un ordre chronologique, mais géographique. Comme à l’origine. Une Tribune abrite à la manière des Offices des œuvres phares en compagnie de bustes d’empereurs romains. Les planchers sont revenus au bois naturels. J’ai connu le badigeon noir. De grandes baies occultées ont été rouvertes afin de faire entrer la lumière naturelle, un peu froide, de Dresde.

Stephan Koja, qui a passé de Vienne à Dresde en 2016. Photo DR.

Tout cela a son prix. Il est de 48,9 millions d’euros. Des privés ont fait quelques dons, mais leur participation s’est limitée à 600 000 euros. On n’attend plus maintenant que le public. Un public international auquel on n’aura parlé récemment que du vol de quelques-uns des bijoux de la couronne saxonne. Vous savez comment est la presse et ce que j’en pense!

Site: www.gemaeldegalerie.skd.museum

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."