Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

La Basilique de Vicence accueille un peintre des années 1920, Ubaldo Oppi

Mort en 1942, le peintre a beaucoup donné dans d'étranges portraits de femmes avant de se tourner vers un art sacré dans la tradition du XVe siècle.

"La jeune épouse" d'Ubaldo Oppi.

Crédits: Basilica Palladiana, Vicence 2019.

L’Allemagne éprouve beaucoup de peine avec sa peinture produite sous le Troisième Reich. Elle reste pratiquement interdite de salles. L’Allemagne a longtemps gardé l’art de la DDR en travers de la gorge. Seuls les dissidents avaient la cote. Un revirement vient pourtant de se produire. Pour «Il Giornale dell’arte» de décembre, l’exposition européenne la plus importante de 2019 a ainsi été celle organisée par le Kunstpalast de Düsseldorf (elle reste visible jusqu’au 5 janvier 2020) sur des artistes ayant produit sans trop d’états d’âme sous le régime communiste de Walter Ulbricht.

L’Italie a en revanche pleinement accepté depuis longtemps l’art mussolinien. Avec les conséquences financières que cela suppose. Un Mario Sironi ou un Carlo Carrà coûte aujourd’hui le lard du chat. Il y a logiquement beaucoup d’accrochages sur le sujet, entre autre au Museo del Novecento de Milan. C’est cependant la Basilica de Vicence qui accueille aujourd’hui la rétrospective Ubaldo Oppi (1889-1942). Il faut dire que l’homme, né à Bologne, a longtemps vécu à Venise avant de s’installer dans la ville de Palladio.

Mise en contexte

Oppi n’est pas vraiment une star. Ses toiles se retrouvent du coup dans une exposition dédiée à la femme dans les années 1920. Après tout, pourquoi pas? La chose permet de situer le peintre en contexte, même si toute la fin de sa carrière a été vouée à l’art sacré. Le«Santo» de Padoue, dont une partie a été décorée au XXe siècle, contient ainsi une chapelle entière de sa main, dédiée à saint François en 1939. Un bel exercice de style dans le goût du «quattrocento», autrement dit dans le lointain sillage d’un Fra Angelico.

L'une des fresque du "Santo" de Padoue. Photo DR.

Il y a cependant plus de seins que de saints à Vicence. Oppi a été marqué par sa rencontre avec Klimt en 1907. Puis il a participé, après avoir été soldat durant la guerre, au mouvement Novecento lancé par Margherita Sarfatti. Je vous ai déjà parlé de cet étrange personnage, qui a récemment bénéficié de deux expositions à Milan et à Rovereto. Cette femme richissime fut la maîtresse de Mussolini et surtout son ministre de la culture sans en posséder le titre. Oppi a alors exécuté des toiles allant parfois dans le sens des traditions retrouvées et de l’autre dans celui d’une cruauté sociale proche de la «Neue Sachlichkeit» allemande. Le régime fasciste n’avait rien contre la chose.

Un peu brouillon

La présentation dans le cadre somptueux de la Basilique se révèle un brin décevante. Aucun des peintres présentés ne sort vraiment grandi de la confrontation, même s’il y a là d’excellentes toiles. La commissaire Stefania Portinari n’a pas très bien réussi son coup. Tout se révèle un peu brouillon. Mais pour Oppi, c’est le moment ou jamais…

Oppi se rapproche souvent de la "Neue Sachlickkeit" allemande. Ici, une toile cruelle sur le thème de l'aveugle. Photo Basilica Palladiana, Vicence 2019.

Pratique

«Ritratto di donna, Il sogno degli anni Venti e lo sguardo di Ubaldo Oppi», Basilica Palladiana, piazza dei Signori, Vicence, jusqu’au 13 avril 2020 .Tél. 0039 0444 32 648, site www.commune-vicenza.it Ouvert tous les jours de 10h à 18h.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."