Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Koller présente ses temps forts de juin à Genève. Ma sélection de cette sélection

La maison zurichoise vendra quelque 3000 lots en juin. Le Beau-Rivage accueille jusqu'à lundi essentiellement de la peinture suisse de la première moitié du XXe siècle.

Un panthère de Cartier. Doublement griffée.

Crédits: Koller, Zurich 2019.

Après Piguet, Koller. Nous sommes toujours au Beau-Rivage. Antiquorum propose par ailleurs ses ventes dans un salon du rez-de-chaussée. J'entends d'ici le crieur. Que voulez-vous? C'est la grande semaine genevoise. Je vous fais cependant grâce des cailloux. S'il y a beaucoup de croqueuses de diamants, les croqueurs demeurent plutôt rares.

Koller propose comme de coutume dans sa sélection beaucoup de peintures suisses (1). Les vacations se dérouleront fin juin à Zurich. Il faut dire que la maison alémanique n'a plus chez nous qu'une représentation symbolique à l'Athénée. La première chose qui frappe, en entrant, est un panorama de Giovanni Giocometti. Ils restait jusqu'à récemment en dépôt au Bündner Kunstmuseum de Coire. La toile n'est pas bien haute. Une soixantaine de centimètres. Elle mesure en revanche cinq mètres dix de large. Il s'agit d'une vue du Muottas Muragl. Elle fait un peu penser aux compositions colossales qui ornaient naguère les gares suisses (il en subsiste des spécimens pieusement restaurés à Bâle). En mieux peint, évidemment. La chose peut sembler heureuse. Le vendeur en attend tout de même entre 2,8 et 4 millions.

Des prix à la baisse

Autrement, je note aux murs du Hodler, du Segantini (une version de «La dernière fatigue du jour»), de l'Adolf Dietrich ou du Félix Vallotton. Chez les jeunes, si j'ose dire, j'ai aussi vu une btoile abstraite de Rolf Iseli, datée 1962. Un petit prix, comme il y en a beaucoup chez Koller. Mais ils ne font en général pas bonne voyage. Il faut ici compter entre 6000 et 8000 francs. Le Biéler reste lui aussi à une estimation très raisonnable. Entre 50 000 et 80 000. Cette tête ne représente il est vrai pas l'une de ses Saviésannes habituelles, mais un barbu. Or les enchères demeurent très sexistes. Un homme y vaut en général bien moins qu'une femme. Les prix sont aussi à la descente, et ce d'une manière assez générale. Les enchères insensées qu'on a connu il y a une dizaine d'années pour de l'art helvétique de la première moitié du XXe siècle semblent aujourd'hui appartenir au passé. Certains tarifs, pour des pièces moyennes, ont même été divisés par quatre.

Dans l'art international, il y a aussi bien un Bernard Buffet décourageant qu'un Renoir presque aussi laid que ceux de chez Piguet à l'étage au dessus. Il y a en plus un Max Ernst de poche, un bon paysage de Sisley ou un Magritte très insolite de «l'époque vache», autrement dit du milieu des années 1940. Le tout se retrouve complété par les habituels bijoux. Certains sont doublement griffés puisqu'il y a une panthère de Cartier. Ajoutez de la maroquinerie de luxe. Mettez aussi quelques montres de précision. Nous sommes à Genève, après tout.

Catalogues à venir

Les catalogues ne sont pas encore sortis de presse. Le Net ne donne pour le moment que la vente extrême orientale. Ici, on n'est pas pressé. Si les œuvres demeurent présentées au Beau-Rivage restent en place jusqu'à lundi 13 mai à 18 heures, il faudra attendre pour les ventes, je vous le répète, les 26, 27 ou 28 juin. Le temps de faire des économies!

(1) Il y aura en tout dans les 3000 lots.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."