Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Waouh! Le Prix de la Société des Arts va à !Mediengruppe Bitnik

Crédits: Keystone

Voilà ce qui s'appelle faire de la rétention d'information! Le jury du Prix de la Société des Arts s'est réuni et il a délibéré le 10 novembre 2016. Le communiqué est tombé dans ma jolie petite boîte électronique le 23 février 2017. Toujours est-il que je connais ainsi le nouveau lauréat de cette récompense attribuée une fois tous les deux ans depuis 2009, en mettant dans la tire-lire l'argent de six prix anciennement distribués par la Société (Calame, Diday, Harvey, Neumann, Spengler et Stoutz). A Francis Baudevin (2009), Christoph Büchel (2011), Gianni Motti (2013) et Sylvie Fleury (2015) succédera le duo connu (enfin un peu connu...) sous le nom de !Mediengruppe Bitnik. 

Composé de la Suissesse Carmen Weisskopf et du Croate Domagoj Smoljo, elle née en 1976, lui en 1979, le duo recevra donc 50 000 francs. Plus la création d'une exposition. Cette dernière se déroulera du 29 septembre au 4 novembre à la salle Jules-Crosnier du Palais de l'Athénée. Là même où se déroulent les accrochages des débutants remarqués par la Classe des beaux-arts de la Société des Arts. Cette présentation est bien sûr assortie d'une publication.

Agitation culturelle et politique

Que fait !Mediengruppe Bitnik? De l'agit-prop, aurait-on dit jadis en Russie, mais avec Internet. Les duettistes, qui collaborent depuis 2007, se sont ainsi fait connaître en 2013 par «Delivery for Mr Assange». «Une intervention subversive en lien avec le fondateur de WikiLeaks» !Mediengruppe Bitnik a ainsi envoyé au prisonnier semi-volontaire de l'ambassade équatorienne de Londres une caméra, «dont le périple à travers le réseau postal est filmé et diffusé en direct sur Internet.» Les duettistes ont aussi fait leur «shopping» par robot sur Internet, dans les tréfonds du Web, «afin d'y réaliser leurs emplettes de manière aléatoire». Dont des pilules d'ecstasy. Je pense qu'il s'agit aussi là d'un acte provocateur. Précisons pour faire tendance que les artistes «vivent et travaillent» à Zurich, mais résident actuellement à Berlin. 

Qui sont au fait les jurés, qui se prononcent sans concours, «sur la base de recherches effectuées en toute indépendance»? La présidence était assurée par Felicity Lunn, qui dirige le centre Pasquart à Bienne et vice-préside la Commission d'experts, sections arts visuels, de Pro Helvetia. Les autres membres ont pour noms Ines Goldbach, Valerie Knoll, Laurent Schmid et Séverine Fromaigeat. Ils représentent ce qu'il faut de Kunsthallen et d'écoles d'art. Tout ceci me semble en effet très clanique. C'est le drame de la provocation. Elle reste généralement aujourd'hui sans surprises. 

Je vous donne pour finir deux sites www.societedesarts.ch et www.bitnik.ch Et rendez-vous fin septembre pour voir ça... s'il y a quelque chose à voir.

Photo (Keystone): Le duo, qui vit et travaille à Zurich avec des résidences à Berlin.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."