Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE-LAUSANNE/Le Salon des antiquaires a jeté l'éponge. Terminé!

Crédits: 24 Heures

Le Salon des Antiquaires 2017 n'aura pas lieu. La manifestation ne s'était déjà pas déroulée en 2016. Sa direction réfléchissait alors au projet qui redonnerait un coup de fouet à cette foire quadragénaire. L'idée était de la faire venir à Genève en novembre. Elle se serait alors déroulée à Palexpo, qui aurait fourni son savoir-faire. L'idée a été enterrée il y a quelques jours. Le nombre des participants annoncés à la fin juin demeurait insuffisant. D'aucuns insinuent que les marchands vaudois ont boudé à cause du déplacement du Palais de Beaulieu à Lausanne à Genève. Il existe comme cela une frontière invisible, plus forte encore que le fameux «Röstigraben». Elle se situe aux environs de Nyon. Avant, on reste en Suisse. Au-delà, on n'y est plus tout à fait. 

Ainsi se termine une aventure qui était allée un peu en s'étiolant. Dans les années 1970 et 1980 (le Salon ayant été fondé en 1970, comme Art/Basel), il y avait deux étages d'antiquaires et de marchands de tableaux ou de tapis. C'était l'époque où la branche connaissait un dernier «boom». L'argent coulait à flots. Le nombre de spécialistes et de généralistes a continuellement diminué depuis une quinzaine d'années. Comme je vous l'ai déjà souvent dit, il existe des secteurs véritablement sinistrés, comme le meuble ancien, l'étain, la gravure suisse du XVIIIe ou le rustique. A Genève, où la Vieille ville abritait des boutiques les unes à côté des autres, il n'en subsiste ainsi que quelques-unes, vouées aux arts décoratifs du XXe siècle.

Initiatives internationales 

Cette disparition intervient curieusement au moment où se multiplient les initiatives internationales. Deux Tefaf à New York (Spring et Fall). Une Biennale des antiquaires devenue annuelle à Paris. Un Paris-Tableau-Bruxelles, dont la première édition s'est soldée par une catastrophe commerciale. Le premier Paris Fine Arts en novembre à la Bourse de Paris. Une agitation un peu désordonnée, qui oblige les participants à un surcroît de frais (transports, assurances, logement). Je connais cependant un ou deux marchands qui les font toutes, la mort du magasin d'antiquités ayant été annoncée.

Photo (24 Heures): Dans les allées du Salon des antiquaires au Palais de Beaulieu.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."