Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Lada Umstätter va succéder à Laurence Madeline au MAH

Crédits: Elena Boudkinova/L'Hebdo

C'est toujours par la bande que s'apprennent ici les choses. Je sais ainsi par un communiqué officiel de La Chaux-de-Fonds, tombé ce mercredi 21 juin, que la succession de Laurence Madeline est enfin assurée au Musée d'art et d'histoire de Genève. Les innombrables communicants et communicateurs de cette dernière Ville ne se sont en effet guère manifestés à ce sujet. 

Je vous cite la phrase initiale de cette «information brève». «Au terme de plus de dix années à la tête du Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds, la conservatrice Lada Umstätter a décidé de poursuivre sa carrière en tant que conservatrice en cheffe du domaine des beaux-arts du Musée d'art et d'histoire de Genève, poste auquel elle vient d'être nommée.» Voilà qui me semble clair. Je rappellerai que le poste en question était vide depuis le tout début 2016. La responsable avait alors pris la porte. On n'en a aucune nouvelle depuis, si ce n'est que la dame serait (conditionnel) apparue depuis à une réunion concernant l'exposition Ferdinand Hodler, dont elle doit s'occuper en 2018 pour Genève, Berne ayant finalement décidé de faire cavalier seul.

Un musée remis en selle 

Lada Umstätter est bien connue pour son activité chaux-de-fonnière qui n'est pas terminée, deux expositions devant encore se vernir le 29 juin. «Elle laisse un musée reconnu, dont une grande partie de la rénovation a été menée à bien.» La fréquentation est montée pour atteindre «12 000 visiteurs à ce jour en 2017» L'équipe est «soudée et motivée». Il y a enfin eu des expositions remarquables, dont celle sur le peintre Alberto Magnelli, «Cendrars au cœur des arts» (dont le catalogue fait référence) et tout récemment «L'Utopie au quotidien» (également pourvu d'un livre d'accompagnement remarquable). Je vous ai parlé à l'époque de ces trois manifestations phares, réalisées avec des moyens financiers et humains très inférieurs à ce qu'ils sont à Genève. 

Reste l'avenir du bâtiment de La Chaux-de-Fonds. «Celui-ci sera abordé par le Conseil communal notamment en collaboration avec la commission du Musée des beaux-arts et les acteurs concernés afin de trouver la meilleure voie pour conserver le dynamisme actuel.» Vous avez reconnu là le langage officiel.

Photo Elena Boudkinova/L'Hebdo): Lada Umstätter, qui revient donc à Genève après dix ans à La Chaux-de-Fonds.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."