Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/La Nuit des Bains aura lieu le 14 septembre sans Marc Blondeau

Crédits: RTS

La Nuit des Bains de septembre, c'est donc pour le 14, puisque tout a toujours lieu à Genève le jeudi. Le menu restera aussi bref que celui de certains restaurants. Le nombre de lieux est à la baisse. Laurence Bernard (voir plus haut) ne fait que déménager. MONAD ouvrira seulement en novembre. J'y reviendrai tout soudain. Il y a surtout un gros manque au programme actuel, celui de Marc Blondeau. Si l'homme continue son activité commerciale, il a renoncé à exposer au 5, rue de La Muse. Son nom ne figure en tout cas plus dans le dépliant de Quartier des Bains, ni dans celui de Genève Art Contemporain. Un nouveau retrait après le départ de Ceysson pour New York et la fermeture de l'Art & Public de Pierre Huber. 

Ils ne sont maintenant plus que onze à figurer au menu de Quartier des Bains, dont trois institutions subventionnées: le Mamco, le FMAC (Fonds municipal d'art contemporain) et le CAC (Centre d'art contemporain). Je n'ai nulle part vu sur ce dépliant le Centre de la Photographie. Mystère. Les huit galeries survivantes sont Andata/Ritorno, qui d'associé se retrouve désormais en tête alphabétique de liste (avec Andreas Kressig), Art Bärtchi & Cie (Nan Goldin, prévue au départ sera en fait remplacée par un artiste suisse, Laurent Kropf), Patrick Cramer (qui reprend Fifo Stricker), Xippas (avec André Bitzer), Skopia (grâce à un «E/T» sans rapport avec Steven Spielberg), Mezzanin (qui s'offre Franz West), Ribordy (où l'on verra le chaos compact de Shawn Kuruneru) et bien sûr Laurence Bernard. Le FMAC dira «Burning Them». Le CAC abritera les trois bourses genevoises (Galland, Berthoud, Lissignol-Chevalier). Le Mamco se retrouvera entre deux programmations temporaires. La prochaine grosse chose s'y verra inaugurée le 10 octobre.

A louer

Il y a bien sûr aussi dans la liste quatre «autres lieux», soit Quark, Hard Hat, Live In Your Head (situé depuis 2017 au 5, rue de Hesse) et le Centre d'édition contemporaine. Plus quatre restaurants. N'empêche que le Quartier tend à se recroqueviller toujours davantage. Chez Mitterrand & Cramer, sur la rue des Bains même, l'offre d'un local "exceptionnel" a disparu. Le lieu reste depuis si longtemps à louer qu'il n'y a plus eu qu'une simple annonce. Elle a commencé à se décoller lamentablement, il y a quelques semaines. L'affiche a fini par tomber sur le sol poussiéreux... Il faut dire que le pas de porte exigé au départ était fabuleux (on parle de 300 000 francs) et que le nouveau loyer ne le serait pas moins. En face, tout en gardant sa belle enseigne en lettres dorées sur fond noir, Jancou est devenu une boutique de mode féminine supplémentaire. Sandra Reccio a quitté la vue du Vieux-Billard pour Zurich. Un encadreur la remplace. Et il y a par-ci, par-là des arcades à remettre... C'est trop triste. J'arrête là.

Photo (RTS): Pierre-Henri Jaccaud, qui fait partie des plus solides survivants. L'homme proposera une collective sous le titre de "E/T".

Ce texte intercalaire complète l'entretien avec Laurence Bernard lisible une case plus haut dans le déroulé.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."