Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Isa Barbier revient avec ses plumes chez Rosa Turetsky

Crédits: Robert Hofer/Photo tirée du livre

C'est l'éternel retour. Isa Barbier revient «pour la septième ou huitième fois» chez Rosa Turetsky à Genève. La Française fait partie des piliers de la galerie. Il faut dire que Rosa reste fidèle à ses artistes, et que celle-ci correspond en plus parfaitement à son goût du noir et blanc. On connaît désormais bien le travail d'Isa. Elle construit des mobiles avec des plumes, «essentiellement de cygne, de goéland ou de mouettes.» Elle en possède toute une réserve, obtenue en collectant celles que perdent ces oiseaux. «Il y a des saisons plus propices que d'autres.» 

La galerie abrite ainsi deux grandes installations. Chaque plume tombe du plafond, suspendue à un fil restant visible, comme celui des marionnettes. Certains sont même cette fois colorés en rouge. Ce monde se révèle aussi aérien que celui des volatiles qui ont bien involontairement prêté leur concours. Au moindre souffle, tout frémit. Tout s'agite. Puis tout revient à la normale. «La mise en place chez Rosa me prend de moins en moins de temps. Les lieux me sont connus. Je fixe chaque fil au plafond, avec de la cire. Nous sommes ici à la bonne température.» Notez que l'été dernier les installations d'Isa ont tenu le coup. «En dépit de la chaleur, elles sont juste descendues de quelques millimètres.»

Grands dessins

Isa Barbier, qui travaille entre Marseille et l'Italie, a amené cette fois aussi de grands dessins. En noir sur blanc, bien entendu. Certains se situent dans la veine de la Bâloise Sivia Bächli. Ils offrent donc de grands coulées d'encre. D'autres supportent des signes tracés sur une feuille monumentale. «J'ai surtout pris avec moi le livre, sorti le 4 janvier.» L'artiste possède désormais son bel album, paru chez Lienart. Il récapitule son œuvre, en partie éphémère. L'ouvrage retrace du coup ses voyages. Isa a été présente aussi bien dans l'église Saint Martin-de-Londres (c'est dans l'Hérault) qu'au château de Hauteville ou à la chapelle du Sacré Cœur d'Aix-en-Provence. Il y a même un passage à Abu Dhabi. Son art s'accorde du coup avec une certaine notion du sacré. Le Saint Esprit s'incarne après tout sous la forme d'une colombe. Inutile de préciser que les pièces précédemment proposées chez Rosa Turetsky figurent aussi dans ce recueil, dont les textes se voient signés par divers auteurs.

Pratique 

«Isa Barbier, Installations-Dessins», galerie Rosa Turetsky, 25, Grand-Rue, Genève, jusqu'au 24 février. Tél. 022 310 31 05, site www.rosaturetsky.com Ouvert du mardi au vendredi de 14h30 à 18h30, le samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Le livre «Isa Barbier» a paru chez Lienart. Il comprend 201 pages.

Photo (Robert Hofer/Photo tirée du livre): L'installation "Curiosity" de 2012 .

Texte intercalaire.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."