Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Hodler "roi du selfie" au Musée d'art et d'histoire. Eh oui!

Crédits: MAH/Bettina Jacot-Descombes

Ouille, ouille, ouille! Le Musée d'art et d'histoire de Genève commence l'année très fort. Oh, bien sûr, il n'a pas grand chose à proposer en terme d'expositions. Si vous voyez des calicots Hodler depuis un certain temps déjà devant la façade du musée et des panneaux apposés sur le Rath, c'est pour annoncer une manifestation qui ouvrira le 20 avril. Le Rath sortira alors d'un long sommeil, genre Belle au Bois dormant. Rien depuis les quelques jours de l'assez piteux «No Photo». 

Il fallait cependant préparer le terrain. Le jeudi 18 janvier se déroulera ainsi l'afterwork Hodler, quatorzième du genre. Et là je dois dire que l'équipe du MAH s'est défoncée. La moquette aurait été fumée jusqu'au dernier mètre carré s'il y en avait eu une. Jugez plutôt! La Compagnie Sourde Oreille fera des visites, comme il se doit décalées. Il y aura du «speed dating», notamment sur le thème de «les galères de Hodler». Un happening s'intitulera «Hodler enfin au poil». Et tout est prévu pour se lancer sans complexes dans le post-it art.

Mosaïque digitale 

Le sommet culturel se prépare depuis quelque temps déjà. Il s'agit de «Hodler, roi du selfie». Cette «opération collaborative» exige comme il se doit la participation de multiples visiteurs. Il y aura un «corner Hodler» à côté de la Salle des Armures. Et des prix à gagner. Enfin, quatre prix. Chouette! La chose doit aboutir à une mosaïque digitale. Les internautes pourront la découvrir dès le 2 mars. Elle fera ensuite l'objet d'une affiche grand format sur la façade. Je me réjouis de voir le résultat. 

Tout cela serait éventuellement tolérable si la chose ne constituait pas un coûteux cache-misère pour une institution à bout de souffle qui devient la risée du monde muséal suisse. Les animations se basent par principe sur quelque chose de concret. Pas sur du vent. Cela dit, si vous voulez totalement échapper à la chose, la lettre du MAH a prévu une case pour «se désabonner»...

Pratique 

«Rendez-vous Hodler», Musée d'art et d'histoire, 2, rue Charles-Galland, Genève. Site www.ville-geneve.ch/mah Jeudi 18 janvier de 18h à 22h.

Photo (MAH): L'un des multiples autoportraits de Ferdinand Hodler.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."