Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

FOIRE/Vingt mille visiteurs pour Artgenève et le PAD réunis

Crédits: Keystone

Tout est bien qui finit bien. A deux heures de sa clôture, dimanche 4 février, Artgenève annonçait une excellente fréquentation pour sa septième édition. Chiffre donné à la louche. Vingt mille visiteurs, cela reste tout de même un peu vague (1). Je suppose que les très nombreux invités du vernissage sont compris.

Comme de bien entendu, les exposants se déclarent pour la plupart contents. Ce sont les rétrospectives Max Bill et Martin Disler qui se sont vues à juste titre plébiscitées par le public. Le jumelage avec le PAD (Pavillon des arts et du design) a apparemment bien fonctionné. Il se verra en tout cas reconduit en 2019. Là, il y aurait des petits progrès à accomplir, mais c'est moi qui parle ici et non le service de presse.

Biennale de la sculpture à Genève 

De l'édition actuelle qui reste officiellement «à taille humaine» avec ses deux hectares, il ne restera dès lundi plus qu'une extension. Je veux parler des dix sculptures du quai du Mont-Blanc, que j'irai voir un jour de beau temps. Elles demeureront en place jusqu'à la fin mars. A ce propos, le communiqué annonce mine de rien (c'est caché dans les dernières phrases) une nouvelle Biennale de la sculpture pour juin. Elle se déroulerait au parc des Eaux-Vives et Lionel Bovier, directeur du Mamco, en serait à la tête. La Suisse romande disposait déjà de deux manifestations du genre. Episodiques, il est vrai. Môtiers dépend de privés, qui doivent se décarcasser. Bex est un triennale, dont la dernière édition s'est déroulée en 2017. 

Autrement, Artgenève annonce déjà sa version monégasque du printemps. Art Monte-Carlo sera ouvert au public les 28 et 29 avril, une fois que les mondanités seront terminées.

(1) Il semble clair que les amateurs pointus sont venus plusieurs fois.

Photo (Keystone): Le décor de la version 2018 avec le Félix le Chat dont je vous parlais l'autre jour.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."