Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

FOIRE/Artmontercarlo se déroulera pour la seconde fois fin avril. Très VIP!

Crédits: Galerie Gmurzynska

L'invitation VIP, au papier si dur qu'il ressemble à du carton, est d'un côté blanche et de l'autre rose shocking. Rien là de bien surprenant. C'est la couleur à la mode depuis quelques années, et rien n'entend davantage «surfer» sur ce qui est «tendance» qu'Artmontecarlo. On sait qu'il s'agit là d'une émanation, pour ne pas dire d'une succursale d'Artgenève. Tout se voit donc organisé depuis notre Palexpo. La première édition s'est déroulée, avec un certain succès, au printemps 2016. La seconde aura lieu cette année fin avril. 

Tout est VIP, ou presque, dans cette manifestation qui durera cinq jours pour les privilégiés et deux seulement pour le simple pékin, même s'il est difficile de parler de public populaire sur le Rocher. Rédigé en anglais, le programme propose ainsi aux heureux (et riches) élus des visites d'ateliers, un tour à la Villa Arson, une installation au Casino, des découvertes de collections privées, de l'art contemporain sur un yacht et (après tout, pourquoi pas?) des «rencontre philosophiques». Elles se dérouleront, il est vrai, au Théâtre des Variétés de Monaco. Rien là de bien nouveau. De la FIAC à Paris Photo en passant par Art Basel, l'art contemporain a la folie du VIP ou de l'«exklusiv», comme on dit en allemand. Qu'y a-t-il de plus doux, en nos temps égalitaires, de se retrouver dans un lieu pratiquant l'exclusion?

Une quarantaine de galeries

A part cela, le salon se déroulera au Forum Grimaldi, 10, avenue Princesse-Grace. Le public sera admis (j'ai failli écrire toléré) les 29 et 30 avril. Il y aura une quarantaine de galeries, dont Gagosian, Chantal Crouzel, Pace, Maria Goodman, Tornabuoni ou Robilant & Voena. Certaines maisons genevoises, ou ayant un pied à Genève, seront du voyage, outre Gagosian. Je citerai Sébastien Bertrand, Xippas, Grob ou Simon Studer. Sous le titre de «Objets, mes amis», une quinzaine de stands, choisis par Martine Bedin, proposeront du design. Il y aura enfin, comme à Genève, des institutions invitées. Une place sera laissée non pas aux livres, mais aux magazines, du «Quotidien de l'art» à «Beaux-Arts» en passant par «Artpassions». Le tout se voit comme il se doit placé sur le haut patronage d'Albert II de Monaco. Il est après tout ici chez lui.

Pratique

«Artmontecarlo», 29 et 30 avril pour le grand public. Grimaldi Forum, 10, avenue Princese-Grace, Monaco. Site www.artmontecarlo.ch Je n'ai pas encore les horaires.

Photo (DR): Le stand de la galerie Gmurzynska en 2016. La galerie ne reviendra pas en 2017 si je sais lire le carton.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."