Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

"Fine Arts Paris" va augmenter la voilure pour un salon qui aura lieu en novembre au Louvre

Au Carrousel du Louvre, bien sûr! La petite foire intime va inclure l'art asiatique, le contemporain ou les bijoutiers. Le tout dans un décor signé Jacques Garcia.

L'affiche prévue pour la foire.

Crédits: DR.

C’est un joli petit salon. Enfin c’était. Comme les caniches nains ou les bonsaïs japonais, «Paris Fine Arts» rêvait en secret de grandir. Je vous ai récemment dit que l’éditions 2021, après une année blanche, aurait lieu au Carrousel du Louvre en petit comité. Quarante participants. En bien je me suis mis le doigt dans l’œil! J’ai entendu parler depuis de soixante-dix stands. L’actuel communiqué de presse pour cette foire, qui se déroulera du 6 au 11 novembre, parle de soixante marchands. Mais au moins le pire nous sera-t-il épargné! C’est bien au Louvre, et non dans une cour des Invalides, que la manifestation aura lieu comme prévu en 2019. Je n’ai rien contre les tentes quand je vais au cirque. Mais pour les tableaux et objets d’art, c’est une autre affaire.

Je ne sais pas si vous vous souvenez. Alors je récapitule. «Paris Fine Arts» est né de «Paris Tableaux» qui a connu quatre ou cinq éditions, dont la dernière s’est absurdement déroulée à Bruxelles. «Paris Tableaux» constituait lui-même une dissidence de la Biennale des Antiquaires. Le paysage culturel ne cesse de se redessiner dans la capitale française. Elle a ainsi failli abriter une foire nommée «Sublime». Elle reste aujourd’hui menacée d’en abriter une autre intitulée «Ex». Cela fait évidemment trop, Mais une nouvelle petite nouba contemporaine (dont j’ai déjà oublié le nom) ne vient-elle pas de s’intercaler entre «Art/Paris» et la «FIAC»? Tout cela dans un monde qui se virtualise… On en a le vertige.

Le meilleur et le reste

Mais revenons à «Fine Art Paris». Il y aura comme dans les premières éditions de la peinture, plutôt ancienne, des meubles et des objets. Plus un zeste d’archéologie ou de sculpture. La présente éditions devrait y ajouter de l’art asiatique, de la bibliophilie, du contemporain et surtout des bijoutiers. Ah, il sont importants, les gens d’une joaillerie qui ne peut bien sûr se révéler que «haute»! Il y aura donc avec eux de nouveaux exposants, comme d’ailleurs dans les autres domaines. Si je salue la présence de Christian Deydier, un poids lourd de l’art chinois, ou des Prouté, qui restent les grands spécialistes de la gravure, certaines personnes annoncées me laissent en revanche perplexe. Je ne donnerai cependant les noms incriminés qu’en présence de mon avocat. Ce bémol n’est bien sûr pas de mise pour les Ditesheim & Maffei, qui viendront avec un art contemporain plutôt sage (ou plus exactement réfléchi) de Neuchâtel.

Le temps du grand décor semble revenu. «Paris Fine Arts» signale ainsi en gros caractères la mise en scène à venir de Jacques Garcia, qui donne rarement dans le sobre et le discret. Côté scientifique, deux colloques se voient annoncés en parallèle au Petit Palais. L’un d’eux portera sur Antoine Watteau, mort en 1721. L’homme de Valenciennes aura ainsi eu son rappel de mémoire. Quand je pense à tout le tintoin qu’avait déclenché les 300 ans de sa naissance en 1984… Il y aura aussi des visites dans une «Semaine de beaux-arts». On verra tout ça le moment venu.

P.S. Aux dernières nouvelles (28 septembre), Jacques Garcia ne décorerait que le grand hall.

Pratique

«Fine Arts Paris», Carrousel du Louvre, du 6 au 11 novembre, site www.finearts-paris.com

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."