Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Et où en est le projet genevois de musée archéologique prévu à Saint-Antoine?

Pour Jean Terrier, archéologue cantonal, l'idée arrive à bout touchant. Un architecte a été primé. Le budget est réuni. La construction devrait pourvoir débuter en 2021.

Jean Terrier sur le site de Saint-Antoine.

Crédits: RTS

Je suppose que vous vous souvenez (même si je suis sûr du contraire). Pratiquées pendant plusieurs années, des fouilles ont permis de retrouver sur le bastion de Saint-Antoine aussi bien les restes d’une église médiévale, Saint-Laurent, que des établissements romains ou un passage remontant au XVIe siècle. Il a été décidé il y a plusieurs années de conserver tout cela. La Vieille Ville a du coup échappé à l’affreux mémorial pour le génocide arménien, qui est allé de faire voir au parc Trembley. Les nobles sentiments ne donnent pas forcément des chefs-d’œuvre.

Où en sommes-nous aujourd’hui? Pour Jean Terrier, «le projet arrive à bout touchant.» Il y a eu les fouilles. L’idée à germé d’un musée.«On a connu le stade du concours d’architectes. Il y a eu un gagnant. Un travail a pu se faire avec les archéologues.» Bref, on en est au projet de loi et au budget à réunir. Qui est du reste réuni. «Il y a trois tiers. Le premier est assumé par l’État, dont dépend notre service. Le second par la Ville.» Le troisième morceau est formé d’aides privées. Il y a là les habituels. Pas de surprises. D’un côté se trouve la Loterie Romande. De l’autre, «une fondation qui ne dit pas son nom.» Je ne vous apprendrai rien si je vous dis qu’elle porte le nom d’un créateur de fabriques de montres. «L’ensemble donne une enveloppe assez petite pour Genève. Elle tourne autour de 15 millions.»

Quand les travaux proprement dits commenceront-ils? Sans doute en 2021. L’inauguration se ferait du coup en 2022 ou 2023. «Je ne serai alors plus archéologue cantonal.» Les magistrats auront eux aussi en partie changé. J’aurai tout le temps de vous en reparler.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."