Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Encore un report! Le nouveau musée pharaonique du Caire n'ouvrira pas en 2020

Le chantier n'en finit pas de prendre des retards, mais il n'est pas le seul. En Europe, la réfection du Musée royal des beaux-arts d'Anvers bat tous les records.

Une simulation du bâtiment terminé.

Crédits: Heneghan Pang Architects

Ce n’est pas vraiment une surprise. L’inauguration du Grand Musée égyptien du Caire, situé sur le plateau de Gizeh, se voit une nouvelle fois repoussée. Elle aurait pu être possible fin 2020, mais je me souviens d’avoir écrit il n’y a pas si longtemps que l’ouverture demeurait prévue pour 2021. La communication pour ce projet, au propre comme au figuré pharaonique, n’a jamais paru très fiable. Je dispose ainsi d’un budget de 550 millions de dollars et d’un autre d’un milliard pour les travaux. Le double. Mais, après tout, les prix ont peut-être fortement augmenté ans un pays où un seul dollar représente pourtant  encore beaucoup d’argent.

Petit rappel des faits. L’institution décidée dès les années 1990 a connu son concours d’architectes en 2003. Le petit bureau Heneghan Pang (Dublin-Berlin) l’a emporté pour les structures sur 1556 autres candidats, l’Atelier Brückner devant se charger des travaux intérieurs. Le chantier n’a commencé qu’en 2012, vu la situation politique chancelante du pays, miné par l’intégrisme et la baisse des revenus touristiques. On est ainsi arrivé à un musée annoncé pour 2020-2021. Des travaux annexes ont été parallèlement effectués, dont le transport très médiatisé de la statue colossale de Ramsès II, qui se trouvait encrassée devant la gare du Caire. Il y a aussi eu des demandes de restitutions envoyées au Louvre, à Berlin et au British Museum. Sans résultats. Certaines œuvres monumentales ont dû se voir installées en pleins travaux à leur futur emplacement, vu leur taille. Les ouvriers ont construit autour d’elles.

Aucune nouvelle date

Aucune nouvelle date ne se voit proposée. En tout cas dans la nouvelle, que j’ai découverte dans «The Art Newspaper» en ligne. Le nouveau Musée égyptien (l’ancien, en pleine ville, datant de 1902) ne restera sans doute pas l’unique victime de l’actuelle épidémie. Le Musée royal des beaux-arts d’Anvers, dont les travaux ont commencé en 2011 alors même qu’il s’agit d’une réfection, devait accueillir ses nouveaux visiteurs fin 2020. Idem pour Carnavalet, la Fondation Pinault ou le Palais Galliera à Paris. Tout cela (et surtout le public) attendra.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."