Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Des fouilles préventives révèlent aux Pays-Bas une grande route et un canal romains

Les trouvailles ont été faites à l'occasion de la restauration d'une digue. Tout se verra recouvert. Mais la route en partie exhumée devait faire 60 kilomètres de long...

Vu de haut. Dans la boue, effectivement...

Crédits: Photo parue dans le journal belge "Le Soir".

La nouvelle vous a sans doute échappé. Elle ne semble pas d’une importance européenne. Il n’en va pas de même pour les Néerlandais. En matière d’archéologie, leur pays demeure particulièrement pauvre. «Chez nous, il n’existe pas un beau pont du Gard» explique Eric Norde du RAAP, qui coordonne ce genre de recherches historiques. «Nous n’avons que de la boue.» C’est justement ce cette fange que viennent de sortir un tronçon de route romaine et un bout de canal reliant il y a près de deux mille ans l’actuelle ville de Nimègue au Rhin. Une découverte imprévue. Du moins de cette taille. Les fouilleurs s’attendaient sans doute à trouver quelques restes de maisons antiques, mais pas davantage.

Tout est parti de la réfection prévue d’une digue. La loi précise qu’il faut un travail préventif des archéologues. D’où les excavations actuelles. Ceux-ci ont révélé un tronçon de travaux d’ingénierie antiques qui devaient être énormes. Selon Eric Norde, la vaste route, qui conduisait jusqu’à la frontière nord de l’Empire, devait bien compter soixante kilomètres. Le canal environ vingt. On ne parle pas de «travaux de Romains» pour rien. En bonne logique, les actuelles exhumations devraient se voir comprises dans l’inscription toute récente du «limes» nordique antique à la liste du Patrimoine de l’Unesco. Ce ne sera pas le cas, d’autant plus que le pays vient de subir des inondations. La digue sera donc reconstruite en absorbant les vestiges. Ceux-ci offrent le défaut d’avoir été trouvés un peu trop tard. J’aurais naïvement pensé qu’on classement archéologique était aussi valable dans le cas d’éventuelles trouvailles ultérieures. Eh bien non!

Partie remise

Eric Norde et son équipe espèrent maintenant avoir l’occasion d’exercer leurs talents ailleurs. Soixante kilomètres, c’est long dans un petit pays. Pour lui, sur le plan historique, la découverte reste en effet incroyable. Très peu de choses romaines subsistent, comme je l’ai dit, du côté d'Amsterdam. En Suisse, nous sommes bien plus gâtés. Au Nord de l’Europe, l’Allemagne possède des traces romaines imposantes. Pensez à Trèves. Et je ne vous parle pas de la Grand-Bretagne, où le Mur d’Hadrien, plutôt bien conservé, séparait l’Angleterre (romaine) de l’Ecosse (barbare). C’est une Muraille de Chine. En beaucoup plus petit, tout de même...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."