Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Côté cathédrales gothiques, l'Angleterre, l'Italie et l'Allemagne sont bien dotées

Dans le genre, il ne faut pas oublier les merveilleux édifices des petites villes britanniques, le Duomo de Milan ou l'incroyable tour de la cathédrale d'Ulm.

L'intérieur de la cathédrale de Wells.

Crédits: DR

Pour certains, la cathédrale gothique c’est français. Un peu comme le cassoulet, les rillettes ou la blanquette de veau (à l’ancienne, bien sûr!). Désolé. Il s’est agi d’un phénomène européen. L’Italie, l’Allemagne ou l’Angleterre peuvent ainsi postuler pour le concours «Miss Cathédrale 2020». L’Espagne aussi, avec Séville ou Burgos. Le Portugal un peu moins. J’adore les Jeronimos à Lisbonne, mais l’art «manuélin» de la fin du XVe siècle, c’est déjà autre chose. Une sorte de baroque avant le baroque finalement. Faisons ici confiance au génie national!

La cathédrale de Salisbury peinte par John Constable. Rien n'a changé depuis.. ou presque. Photo DR.

Je ne vous dis pas des paroles en l’air. Si j’en reviens à ma bonne vieille liste de l’Unesco, c’est l’Allemagne qui possède le plus de cathédrales classées. Et cela même si beaucoup appartiennent en fait au roman tardif. Le pays contient en prime, hors label Unesco, deux des créations les plus symboliques. Il y a Cologne, dont le chantier a repris en plein milieu du XIXe siècle. Et surtout Ulm, avec sa flèche culminant à 161 mètres de haut. Cette aiguille est aussi due au génie civil des années 1860-1880. Mais le plan était garanti d’époque. Très rares se révèlent en réalité les flèches exécutées pour de bon au Moyen Age. Je vous citerai pourtant Salisbury en Angleterre et la Tour Nord de Notre-Dame d’Anvers. Une merveille que cette dernière!

Le réseau britannique

Le plus grand réseau de cathédrales gothiques reste cependant britannique. Avec trois styles se succédant. A l’«early english» du XIIIe a succédé le «decorated» du XIVe puis le «perpendicular» du XVe. Deux périodes difficiles que ces dernières! La guerre de Cent Ans, celle des Deux Roses, sans compter la peste et le «petit âge glaciaire». Les édifices conçus alors semblent d’autant plus immenses qu’ils se situent dans des cités aujourd’hui dépeuplées. L’une des plus spectaculaires, avec son enclos de bâtiments tous conservés, se trouve ainsi à Wells, 10 000 habitants. Mais il faut avoir vu Salisbury au milieu de sa prairie, Winchester à côté de la maison de Jane Austen, York construit au-dessus de thermes romains, la perpendiculaire Bath tranchant sur un urbanisme balnéaire du XVIIIe siècle ou Lincoln cerné par des arbres séculaires. J’ai découvert tout cela avec un voyage culturel organisé en 1989. Un souvenir magnifique.

La cathédrale de Sienne. Photo Tripadvisor.

Pays de la Renaissance, l’Italie du Nord a aussi connu son époque gothique. Trois édifices doivent y être vus. Au moins une fois. Il y a bien sûr le fameux Duomo de Milan, commencé très tard en 1386 et terminé en… 1890. Une gigantesque sculpture. Un incroyable gâteau de mariage. Mais il faut aussi se promener dans la cathédrale de Sienne. Elle ne constitue en dépit de sa taille qu’une section de l’édifice titanesque interrompu par la peste de 1348. Il y a à l’intérieur un chef-d’œuvre de la peinture tous les trois mètres. Et n’oubliez pas de vous rendre à Orvieto, bourgade perchée sur une colline entre Florence et Rome. La façade de marbre blanc et de mosaïques bigarrées en jette au milieu des maisons de pierre brune.

Cela dit, je crains qu’il faille attendre quelques semaines, pour ne pas dire quelques mois avant de pouvoir vérifier ce que je vous dis.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."