Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Christie's va vendre à Genève les saphirs historiques de Stéphanie de Beauharnais

La nièce de Joséphine avait été mariée au grand-duc de Bade en 1806. Par héritage, sa parure s'est augmentée de la couronne de Marie II de Portugal.

La couronne de Marie et les bijoux de Stéphanie.

Crédits: Christie's, Genève 2021.

Chic! Très chic, même. Je vais pouvoir vous parler à la manière de «Point de vue-Images du monde» (1), ou de Stéphane Bern quand il ne s’occupe pas de patrimoine. Tout cela à cause d’une vacation qui se déroulera à Genève chez Christie’s le 12 mai. L’illustre maison se propose de vendre à nouveau des joyaux historiques. Il y a là un étonnant ensemble. Rien que des saphirs. «De bleu, de bleu!», aurait-on dit naguère dans notre ville afin de marquer l’étonnement. Que dis-je? La stupeur.

De quoi s’agit-il? De l’écrin de Stéphanie de Beauharnais (1789-1860). La femme était la nièce de Joséphine Bonaparte, qui avait épousé en premières noces Alexandre de Beauharnais. Leur mariage avait beau eu se terminer en naufrage. Joséphine, qui s’entendait très bien avec ses beaux-parents, a soutenu la tribu entière une fois qu’elle est devenue impératrice. Napoléon transformait ses frères et sœurs en rois ou en grandes-duchesses régnantes. Son épouse plaçait ses pions, dont faisait partie Stéphanie. Elle la fit ainsi adopter par son mari avant de la marier au grand-duc de Bade dès 1806. La parure remonte à cette époque. Les saphirs de Ceylan ont été offerts par Hortense de Beauharnais, la fille de Joséphine, devenue reine de Hollande. Il y en a 38 gros. Ils ornent un collier, des boucles et des pendants d’oreille et des broches. Il y aussi un bandeau-tiare. Il semble issu d’une de ces ceintures scintillantes de pierreries à la mode vers 1810. Les bijoux se voient constamment transformés au fil du temps.

Une reine de sept ans

Stéphanie est donc morte en 1860. Elle laissait trois filles, ses deux fils n’ayant pas vécu bien longtemps. C’est Joséphine qui en hérita. Elle était alors princesse de Hozenzollern-Sigmaringen. A son décès en 1900, Leopold, le fils de cette dernière, se retrouva avec les saphirs. Il a pu leur ajouter une pièce lui venant d’une autre succession. Il s’agit du diadème-couronne de Marie II de Portugal (1816-1853). Née au Brésil en 1816, alors que les Bragance avaient fuit l’Europe napoléonienne, elle avait reçu à sept ans le Portugal quand Rio et Lisbonne sont devenues deux capitales séparées. La vie de Marie, reine avec deux princes consorts successifs, ressemble aux romans dont les grandes dames du passé sont les héroïnes. Il y a eu là bien des épisodes, dont deux avec des descendants d’Eugène de Beauharnais, le fils de Joséphine et le frère d’Hortense. C’est devenu tellement sinueux du côté des arbres généalogiques qu’elle s’est un moment retrouvée belle-sœur d’une femme dont elle avait été la belle-mère...

Si Christie’s nous raconte certaines de ces choses, il ne nous dit pas l’essentiel. S’agira-t-il là d’un seul lot proposé à l’Hôtel des Bergues? Ou la féroce multinationale se fera-t-elle une joie de casser l’ensemble? Je penche hélas pour la seconde solution. Il y a comme ça des moulinettes à fric.

(1) Je vous rappelle que la direction de cet hebdomadaire est coiffée par Adélaïde de Clermont-Tonnerre.

Pratique

Christie’s, Hôtel des Bergues, 33, quai des Bergues, Genève. Vente le 12 mai. Visites publiques du 8 au 12 mai.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."