Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Censure sur Tumblr. Je fais le point après la mise en place le 17 décembre dernier

Je vous avais raconté comment la dernière plate-forme libertaire d'importance changeait de politique. Les effets se sont déjà fait sentir. Toute image jugée "adulte" s'est vue d'un coup supprimée.

Vu sur un site de Tumblr. L'image se passe de commentaires.

Crédits: DR

Je vous avais annoncé pour le 17 décembre la nouvelle politique pudibonde de Tumblr, la dernière plate-forme Internet libertaire d'importance. Il me fallait donc proposer un «suivi», comme on dit dans la presse. Et cela même si cette dernière n'en fait hélas presque jamais faute de moyens. J'ai donc été regarder ce qui s'est passé depuis deux semaines. Sondage infime, cela va sans dire. Tumblr totaliserait 400 millions de blogs, ce qui me semble invraisemblable. Mais la vérité se révèle souvent peu crédible.

Eh bien les résultats ne se sont pas fait attendre! Ils apparaissent bien visibles, surtout sur les sites les plus osés. Les images retirées (je rappelle que le texte n'est pas visé) se voient remplacées par des mots que je pourrais traduire par «Attention, cette photo pourrait avoir un contenu adulte. Nous avons donc décidé de ne pas la montrer au public.» Je veux bien que le mot «adulte» n'ait pas tout à fait le même sens en anglais, mais tout de même. Cela signifie qu'aucun internaute ne le serait vraiment. Les sites sages se révèlent peu touchés. Les autres ressemblent désormais à une édition de «Lolita» de Nabokov qui aurait été publiée à Téhéran. Des blancs, des blancs et encore des blancs!

Choix incompréhensibles

Je ne peux bien sûr pas vous dire ce qui a disparu, et si des œuvres d'art dénudées figureraient dans la liste. Mais la sélection me semble étrange. Tout a été fait sans intelligence, même artificielle. Si l'image se révèle trop compliquée, le robot s'y perd, ce qui me semble d'une certaine manière rassurant. Des choses «hard» subsistent donc, par-ci, par-là. Il y a notamment l’intégralité des «post», parfois gratinés, avec du latex. L'ordinateur ne sait apparemment qu'il y a dessous des êtres humains. Plus curieux, les croix gammées ont bien passé le cap, et pas forcément dans le cadre du fétichisme. Il semble que l'idée que l'on veuille bannir le sexe plutôt que la violence soit exact. Le symbole nazi me semble assez évident (1).

De nouveaux sites ont enfin disparu. Ou plutôt ils ne deviennent accessibles qu'après une inscription en bonne et due forme, où l'internaute doit forcément laisser son adresse. Et donc en général son nom. D'autres proposent une inscription, comme dans un club. Certains, mais rares, annoncent dans un site dévasté leur déménagement sur des plates-formes plus marginales comme www.bdsmlr.com ou www.2mblr.com  Un peu comme un boulanger qui changerait d'arcade. Beaucoup semblent cependant s'accommoder du mauvais temps actuel. Il y a peu de choses censurées (car il s'agit bel et bien de censure) dans les envois récents. En descendant sur certains sites, j'ai remarqué que les images désormais masquées restaient fréquentes jusqu'en 2017. Cela signifierait que les titulaires aient anticipé les règlements actuels en voyant des sites fermer aux visiteurs les uns après les autres pour raison de morale courant 2018.

Voilà. C'est tout ce que je peux dire. Mais nous sommes ici dans la jungle du Net sur laquelle se répand aujourd'hui le brouillard de répressions ne disant pas leur nom. Alors, pour y voir clair...

(1) Il est vrai aussi qu'il faudrait alors éliminer toutes les images de films ou de séries télévisées se déroulant sous le Troisième Reich! Un casse-tête...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."