Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Catherine Deneuve vend ses chaussures de luxe au profit des Restaurants du coeur

Artcurial les proposera en ligne du 7 au 14 septembre. Il y a ici tous les noms qui comptent. La Française reste sans doute la dernière star haute couture.

La paire "Opyum". Avec "Y". Pas comme le parfum du même nom d'Yves Saint Laurent.

Crédits: Artcurial.

Elle avait déjà vendu ses robes en 2019. Christie’s dispersait alors la garde-robe, signée Yves Saint Laurent, de Catherine Deneuve. L’actrice, qui devait difficilement entrer dans certains modèles anciens, avait stocké ses vieux vêtements dans sa maison de Normandie. Elle venait de la liquider. Autant dire qu’elle déstockait. Le produit de la vente, qui s’était monté à 900 000 euros (une paille par rapport aux dépenses anciennes), restait donc une affaire privée.

En septembre, Catherine va disperser cette fois des chaussures. Ce n’est pas Imelda Marcos, l’ancienne dictatrice philippine, avec ses milliers de paires. Mais il y en aura tout de même 125, portées dans les grandes occasions. On sait que la Française demeure sans doute l’unique star essentiellement habillée en haute couture. Elle n'a pas le genre "sneaker". Les chaussures sont ainsi dues à Saint Laurent pour un cinquième exactement (25, donc), à Jean-Paul Gaultier, à Balenciaga, à Manolo Blahnik, à Christian Louboutin, à Prada ou à Roger Vivier. La création la plus prestigieuse du lot semble l’«Opyum» avec «y» de Saint Laurent. Ses talons reproduisent les initiales du créateur. YSL suffisait, comme tout le monde sait, à le désigner.

Des vacations "tendance"

Organisée cette fois par Artcurial, la vente se déroulera uniquement en ligne du 7 au 14 septembre. La maison, qui aime les vacations liées à des vedettes, a déjà dispersé l’an dernier la garde-rode (très Pierre Cardin cette fois) de Jeanne Moreau. Il faut dire qu’il s’agit là d’un nouveau créneau. Sotheby’s a proposé celle, plutôt italienne, de Claudia Cardinale en 2019. Christie’s celle de Zizi Jeanmaire (Saint Laurent aussi) en 2020. Il semble que les grandes donations d’actrices aux musées de mode fléchissent en ce moment... Pour ce qui est des chaussures, Artcurial propose des prix de départ étonnamment doux. Cent ou deux cents euros à peine. L’idée est de stimuler ainsi les enchères. «Opyum» devrait ainsi droguer les internautes. J’ignore ce qui en est des préemptions par l’Etat avec l’«online only». Mais il pourrait logiquement y en avoir.

Et à qui ira cette fois le profit de cette liquidation? Aux Restos du cœur. Une œuvre qui tient à celui de Catherine Deneuve, même si on lui imagine mal des implications sociales. La dame (1) a pourtant des idées bien arrêtées. Je vous rappelle qu’elle demeure ainsi parmi les seul(e)s à avoir refusé la Légion d’honneur. Comme Georges Brassens, l’anarchiste, en son temps. C’était en 2012, sous le «règne» de Nicolas Sarkozy.

(1) «La dame» n’a rien de sexiste. Je dis volontiers «le monsieur».

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."