Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Besançon, Le Puy, Montargis ont rouvert. La France rafraîchit ses musées de régions

Les rénovations avancent, quoique que souvent très lentement. Il y a donc beaucoup de chantiers en route d'Arles à Dijon. Paris a aussi des travaux, qui ne vont pas toujours plus vite.

La façade arrière du Musée Crozatier au Puy-en-Velay.

Crédits: Office de tourisme du Puy

J'ouvre. Je rouvre. Je découvre. Dans son numéro de février, «Connaissance des arts» propose un petit point sur l'actualité des musées français en chantier. Il faut dire que cette édition présente en détails quatre réalisations terminées. Il s'agit d'abord du Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon, clos depuis des années. Il a fallu redonner visage humain à cette institution qui avait bénéficié dès 1963 d’un agrandissement pionner, dû à un disciple du Corbusier. J'ai toujours trouvé ce machin brutaliste de Louis Miquel affreux, mais ce n'est pas l'avis de tout le monde. Il a donc fait l'objet d'une réhabilitation permettant néanmoins de présenter davantage d’œuvres.

Le Musée Girodet de Montargis est lui aussi partiellement accessible au public depuis peu. Il faut dire qu'il a connu pas mal de vicissitudes durant son chantier, la plus grave étant l'inondation des collections en 2016. Auparavant, l'agence chargée des travaux avait été remerciée (autrement dit virée), vu la dérive des coûts. Les extensions modernes ne font pas l'unanimité, loin de là. D'après la photo, la partie moderne tout en bleu ajoutée au Musée Crozatier du Puy-en-Velay (une belle ville!) séduit davantage les gens. Conçue par Beaudoin Architectes, elle donne de l'air à une institution à l'ancienne, où les beaux-arts cohabitent avec les sciences naturelles et l'histoire. Lodève (c'est dans l'Hérault) a également renouvelé son musée, qui lui aussi brasse les genres.

De Reims à Toulouse

Quelles sont les prochaines cités, à espérer plus accessibles par les transports publics, prévoyant des inaugurations en 2019? Celui de la Marionnette a déjà accueilli ses premiers visiteurs au Palais Gadagne de Lyon. L'atelier de la sculptrice Chana Orloff (1888-1968) a, ou aurait dû, ouvrir ses portes le 18 janvier à Paris. Il sera dans ce cas suivi dans la capitale par le lancement du Musée de la Parfumerie Fragonard au courant de ce mois de février, puis de celui, privé, de la styliste Agnès B en avril. Le Musée de Dijon, qui a relancé son grand chantier longtemps interrompu au Palais des ducs de Bourgogne, annonce la fin des travaux pour le 17 mai. Ce sera pour montrer les XVIIe-XIXe siècles. Un musée du street art est annoncé à Paris sous le nom de Fluctuart en mai également.

Plus tard, mais ce pourrait se révéler en 2020 si tout va mal, il y aura le Musée des beaux-arts de Reims. Une vieille affaire, la maire ayant fait passer les crédits à la construction d'une piscine, jugée plus populaire. Les Augustins de Toulouse devraient aussi apparaître rafraîchis. Ils en avaient grand besoin, malgré de gros travaux dans les années 1970. Toulon devrait sortir de ses échafaudages. Pour l'Arlaten d'Arles, on n'en finit pas de jouer les prolongations, comme du reste pour le Musée Carnavalet de Paris. Mais, dans ce dernier cas, des bruits ont depuis longtemps filtré. Ils semblent fâcheux. C'est la catastrophe annoncée. Dans la Ville Lumière, l'ouverture la plus attendue reste du coup celle de la Bourse du Commerce. Il faut dire que tout aura été fait par François Pinault pour que cela devienne un événement hyper médiatique, et un peu médias tocs.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."