Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Berne réunit Chaplin, Klee et Jacques Ersnt Sondegger sous les signes de l'humour

Le cinéaste, le peintre et le caricaturiste auraient entretenu la même distance ironique par rapport au monde, selon le Zentrum Paul Klee.

L'autoportrait de Paul Klee.

Crédits: Zentrum Paul Klee, Berne 2019.

Qualité fort peu présente au Bauhaus, l’humour est une composante de l’univers de Paul Klee. Il y a chez lui de l’ironie. De la caricature. De la drôlerie même parfois. Cette présence fréquente d’éléments pouvant se voir perçus comme pouvant provoquer si ce n’est le rire, du moins le sourire pouvait donner lieu à une exposition. Après tout, le Zentrum Paul Klee de Berne a besoin d’un sujet ou deux par an tournant autour du maître. Et il ne lui faut pas donner l’impression de tourner en rond sous peine de se faire mettre la tête au carré. Trop répétitif!

Klee n’est pas seul à figurer dans la présentation qui occupe le local en peu ingrat logé en sous-sol, l’espace du dessus contenant en ce moment le pénible «Bauhaus Imaginista» dont je vous ai déjà parlé. L’institution l'a mis en regard (ce dernier mot étant ici pris au propre) avec Charlie Chaplin et Jacques Ernst Sondegger. Très peu connu aujourd’hui, ce caricaturiste bernois, né en 1882 et mort en1956, a longtemps été lié avec le peintre. Ils se sont connus en1906, alors que Klee se cherchait encore beaucoup. Ils ont entretenu ne correspondance jusqu’en 1914, Sondegger restant en Suisse alors que son ami se trouvait à Munich. Ils ont dû se fréquenter par la suite, surtout quand Klee est revenu à Berne fin 1933 pour fuir le nazisme. N’oublions pas que ce dernier avait alors un passeport allemand!

Une immense salle

Klee et Sondegger occupent le centre de l’immense salle, modulable à l’aide de cloisons mobiles. Il y a là un choix de dessins, d’aquarelles et des tableaux importants du premier, dont quelques vastes toiles peu vues. Magnifiques. Le second est là avec ses caricatures de la vie bourgeoise d’avant 1914 et ses illustrations d’Edgar Allan Poe. Un auteur fantastique qui l’a fasciné. Ce sont là de bons dessins se rattachant à l’esprit de l’époque. Ils se situent entre Daumier, qui renvoie à la tradition du XIXe siècle, et le novateur James Ensor. L’exposition se focalise en effet sur les années 1910 et le début de la décennie suivante, avec quelques incursions postérieures.

L'une des caricatures de Jacques Ernst Sondegger, Photo Succession Sondegger, Zentrum Paul Klee, Berne 2019.

Et Chaplin, dans tout ça? Eh bien des écrans, répartis sur les murs porteurs de la salle, proposent des scènes de ses films. Il y a aussi bien les Charlot du début que «The Kid» et même «Le Dictateur», sorti bien plus tard en 1940 (1). Ces extraits sont supposés développer des relations, voire des interactions, avec Klee et Sondegger. «Ils entrent en dialogue de manière stupéfiante avec les œuvres de Klee», assure la brochure accompagnant comme toujours le visiteur au Zentrum Paul Klee. Disons que la chose ne m’a pas franchement frappé. C’est une bonne exposition (du moins par rapport avec «Bauhaus Imaginista»), mais elle garde tout de même quelque chose d’artificiel. De fabriqué. Et après tout Chaplin a séduit toute une génération d’artistes, à commencer par Fernand Léger. Je vous rappelle que le Musée des beaux-arts de Nantes propose jusqu’au3 février «Charlie Chaplin et les avant-gardes», avec notamment des œuvres de Chagall, Magritte et Calder…

(1) Mort en 1940, Klee n’a jamais vu «Le dictateur», dont la sortie a été retardée en Suisse par la censure fédérale jusqu’à la fin de la guerre. Neutralité oblige!

Pratique

«Par-delà les rires et les pleurs, Klee, Chaplin, Sondegger», Zentrum Paul Klee,3, Monument im Fruchtland, Berne, jusqu’au 24 mai. Tél. 031 359 0101, site www.zpk.org Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 17h.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."