Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Aujourd'hui transformée en garage, une église gothique bordelaise s'est vue classée d'office

Saint-Jacques a été le centre d'un hôpital pour pèlerins, puis un collège jésuite, un théâtre, un couvent et un dépôt de supermarché. La mesure adoptée est rare.

Saint-Jacques. Etat actuel.

Crédits: DR, Wikipédia.

Avec son garage sous des arches historiques, elle ressemble à un décor de cinéma réalisé en studio. Nous ne sommes hélas pas à Cinecittà. L’église Saint-Jacques de Bordeaux se révèle bien réelle. Cette construction gothique menace aujourd’hui de s’écrouler. Une clef de voûte sculptée, apparemment mise depuis en sécurité, s’est détachée en 2001. D’où un trou dans le toit. Et cela en pleine ville, rue du Mirail! On aurait encore compris (je n’ai pas dit «admis») cela il y a un demi-siècle, quand la ville délabrée restait aussi noire qu’une mine de charbon. Mais pas alors que la cité, devenue très à la mode en France, a fait tant de travaux d’aménagement et de restaurations.

Bien sûr, des gardiens du patrimoine se sont agités. En premier chef Guilhelm Pépin. Mais, jusqu’ici en vain. Dépôt depuis 1971 des Etablissements Lagrue, le lieu accueille désormais (non sans risques pour elles!) des voitures. Or voici qu’une bonne nouvelle s’est répandue. J’en ai eu connaissance grâce à «La tribune de l’art», qui a publié un nouvel article sous la plume électronique de Didier Rykner. Saint-Jacques a fait l’objet d’une mesure rarissime dans le pays voisin, Il vient de se voir "classé d’office", en date du 3 août. L’édifice se trouvait en "instance de classement" depuis octobre dernier. La propriétaire n’a cependant jamais répondu aux courriers officiels de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles). La décision a donc été prise par le Conseil d’État, avec un paraphe du Premier ministre. On se veut toujours compliqué outre-Jura.

Une suite compliquée

Que va-t-il se passer maintenant? L’église, et l’immeuble du XVIIIe siècle qui la masque (lui aussi "classé d’office") devront faire l’objet de travaux. Ceux-ci peuvent se dérouler "d’office" eux aussi, ce qui constituerait une forme de subvention accordée à une propriétaire ici bien indigne. Mais il peut aussi y avoir expropriation. Didier Rykner s’inquiète des liens pouvant exister entre «proprios» actuels et les pouvoir publics. Il y a des gens qui passent toujours entre les gouttes, en cas d’orage. Je rappellerai ainsi que feu Jacques Chaban-Delmas avait fait il y a soixante ans de Bordeaux son fief à la manière d’un seigneur féodal, comptant sur ses vassaux politiques et financiers.

Un peu d’histoire pour terminer. Avec les soixante mètres de sa nef, Saint-Jacques forme le vestige d’un prieuré accueillant de pèlerins de Compostelle. Etabli en 1119, il a pour bonne partie été reconstruit après le siège de Bordeaux en 1218. Tombé en décadence, l’établissement s’est vu repris par les Jésuites au XVIe siècle. Le Collège de la Madeleine. Vendu après la dissolution de la Compagnie de Jésus en 1773, il a ensuite connu une nouvelle existence comme théâtre. Les Pères de la Miséricorde lui ont rendu sa vie religieuse au XIXe siècle. Expulsés en 1880, ils ont vendu à des commerçants. D’où le dépôt. D’où le garage. Je sais tout cela grâce à Wikipédia, où la date du 3 août 2021 figure déjà à la fin d'une longue notice. Un signe comme un autre que ce beau bâtiment invisible de la rue possède son importance.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."